Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'usine Alpine de Dieppe va diviser par deux sa production de voitures

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

L'usine Alpine de Dieppe va passer de quatorze voitures produites par jour à sept. Une division par deux qui s'explique par la baisse du nombre de commandes. Mais les raisons divergent sur les raisons de cette diminution.

Un atelier Alpine à Dieppe
Un atelier Alpine à Dieppe © Radio France - Michel Jérome

Dieppe, France

L'annonce a été faite jeudi 28 novembre, lors du Conseil social et économique (CSE) de l'entreprise. Alpine, cette marque de mythiques voitures de sport, ne produira en 2020 plus que sept voitures par jour sur son site de Dieppe. Actuellement, Alpine sort quatorze véhicules quotidiennement, c'est donc une baisse par deux de la production.

Tout le monde fait son boulot sauf la vente." Dominique Seraffin, secrétaire CFDT de l'entreprise

Pour la direction de l'entreprise, c'est dû à "une baisse globale des ventes en Europe pour ce style de voiture". Ces sportives à deux places seraient globalement moins prisées de la clientèle. "Cette voiture est très bien construite, réplique Dominique Seraffin, secrétaire (CFDT) du CSE. On arrive à la construire avec qualité, performance, bon prix, en temps et en heure, mais on ne la vend pas. C'est qu'on n'est pas assez bien implantés pour la vendre, on n'a pas le bon comportement, dans la communication, dans la présence sur le terrain, lors d'événements... Elle est mieux cotée que Porsche, Audi, Alfa Roméo... Tout le monde fait son boulot sauf la vente."

Aucun licenciement

L'entreprise le promet, aucun des 400 salariés du site de Dieppe ne sera licencié. Il y aura moins d'intérimaires appelés, sans que la direction ne donne de chiffre. Les employés auront également la possibilité, sur la base de volontariat, d'aller travailler dans les usines Renault de Sandouville, ou de Cléon. "Certains sont déjà candidats, l'usine de Dieppe est très flexible, on a l'habitude", reconnaît Dominique Seraffin. 

Chaque Alpine est fabriquée sur demande, mais le délai de livraison ne sera pas rallongé, promet l'entreprise, il restera compris entre quatre et six mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu