Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'usine Alteo demande son placement en redressement judiciaire

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

L'usine d'alumine Alteo à Gardanne, dont les rejets sont régulièrement pointés du doigt par les écologistes et les riverains, a annoncé le dépôt ce mardi d'une demande de placement en redressement judiciaire. Les commandes d'alumine baissent depuis cet été selon la direction.

L'usine Alteo demande son placement en redressement judiciaire
L'usine Alteo demande son placement en redressement judiciaire © Maxppp - CLEMENT MAHOUDEAU

C'est une énorme surprise : l'usine d'alumine Alteo de Gardanne demande son placement en redressement judiciaire. Selon la direction, les commandes ont chuté brutalement depuis cet été. Pourtant, tout allait pour le mieux, il y a encore un an. Alteo connaissait "un niveau d'activité élevé en 2018" et pendant "les six premiers mois de 2019", selon le groupe. 

Alors pourquoi la demande d'alumine a-t-elle soudainement baissé ? "La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine affaiblit le marché de l'acier", estime Harold Perillous, représentant CGT de l'entreprise. S'il avance une explication, l'employé reste très surpris par cette annonce. "Tous les syndicats de l'usine sont abasourdis. Personne ne s'attendait à ça." En novembre 2019, l'entreprise a enregistré une baisse des ventes de 30%. Les alumines qu'elle produit sont utilisées, entre autres, dans les matériaux de construction tels que le carrelage, dans les composants de produits high-tech comme les écrans de smartphone ou de télévision.

Ces baisses de revenus sont difficiles à supporter pour l'entreprise qui emploie 480 personnes à Gardanne.  D'autant plus qu'Alteo a été contrainte d'investir ces dernières années pour respecter les normes environnementales. Jusqu'en 2015, elle rejetait ses déchets à la mer. Ils sont maintenant stockés à Bouc-Bel-Air, ce qui provoque la colère de certains riverains.  

Avec cette demande de placement en redressement judiciaire, l'objectif de la direction est "de définir les moyens d'assurer la pérennité de l'activité et des emplois",  précise son président Frédéric Ramé. Cette demande sera examinée par le tribunal de commerce de Marseille, jeudi 12 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu