Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L’usine Bosch de Rodez suspendu au choix du premier ministre sur la vignette Crit’Air 1 pour le diesel

-
Par , France Bleu Occitanie

L’avenir de l’usine Bosch Rodez se joue en grande partie aujourd’hui. Le sort de l’entreprise aveyronnaises est suspendu au possible élargissement de la vignette Crit'air 1 pour le diesel. Edouard Philippe doit rendre sa décision dans la journée.

Les vignettes Crit'Air 1 seront-elles accessibles au nouveaux diesels ? On attend la réponse de Matignon.
Les vignettes Crit'Air 1 seront-elles accessibles au nouveaux diesels ? On attend la réponse de Matignon. © Maxppp -

Rodez, France

C’est aujourd’hui, lundi 24 juin, que le gouvernement va dire stop ou encore au diesel. Le premier ministre doit en effet dire si il lance une étude scientifique en vue de l’attribution ou pas de la vignette Crit’Air 1 pour les véhicules diesels de nouvelles générations. 

Une étude qu’on demande à Rodez depuis le lancement de la vignette. Et les syndicats ne vont pas par quatre chemins. La vignette Crit’Air pour le diesel nouvelle génération, ça permettrait de sauver l’usine Bosch où 1500 salariés fabrique des injecteurs pour les moteurs diesel. Et on est clair aussi à Rodez, si le Premier Ministre dit "NON… pas d’étude sur ce sujet" ce sera un coup très très dur… "Ça voudrait dire qu’il laisse tombe l’usine, qu’on nous voit plus d’avenir » insiste le responsable de la CGT de la Bosch Yannick Anglares. 

Edouard Philippe arbitre entre deux camps 

Quoi qu’il en soit la décision du premier ministre est complexe. D’un côté, il a Bercy, le ministère des finances qui plaide pour les 38.000 emplois que représente le diesel en France. En mars, Bruno Lemaire avait clairement plaide pour la vignette crit’air accessible au diesel en s’appuyant sur une étude allemande qui dit que les diesels ont beaucoup progressé. 

Mais de l’autre côté, il y a le ministère de l’environnement qui veut éradiquer le diesel de France et qui a été échaudé par les trucages dans les normes d’émissions utilisés par les constructeurs automobiles. Les écologistes qui ne veut même entendre parler de cette étude

  • À l'heure actuelle, les voitures roulant au gazole ont accès à la vignette Crit'Air 2. Seules les voitures à essence récentes et les hybrides peuvent prétendre à la vignette Crit'Air 1.
  • Le diesel représentait 70 % des véhicules en circulation en 2010. Un chiffre tombé à 34 % en janvier 2018. 
L'usine Bosch d'Onet-le-Château emploie 1500 salariés dans la fabrication d'injecteurs et de bougies diesel - Radio France
L'usine Bosch d'Onet-le-Château emploie 1500 salariés dans la fabrication d'injecteurs et de bougies diesel © Radio France - Olivier Lebrun.

Pourtant certains spécialistes insistent sur les progrès spectaculaires des nouveaux diesels. C'est le cas de Fabrice Godefroy. Il est président de l'association diéséliste de France ( une association à but non lucratif composée de professionnels du moteur thermique qui a pour vocation d'informer le grand public et les professionnels). Et il expose ses arguments sur les progrès des diesels nouvelle-génération et pourquoi ils pourraient prétendre à la Crit'Air 1.   

Fabrice Godefroy, Président de l'Association Les Diésélistes de France.