Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

L'usine de Dunlop va fermer vendredi après l'apparition d'un cas de coronavirus

-
Par , France Bleu Picardie

Selon les syndicats de Dunlop Amiens, la direction va fermer l'usine vendredi matin après l'apparition d'un cas de coronavirus sur ce site qui emploie 800 salariés. L'annonce a été faîte ce lundi midi en comité social et économique extraordinaire.

L'usine Dunlop d'Amiens emploie 800 salariés et plus de 100 intérimaires
L'usine Dunlop d'Amiens emploie 800 salariés et plus de 100 intérimaires © Maxppp - Fred Haslin

Selon les syndicats de Dunlop Amiens, la direction va fermer l'usine de pneus vendredi matin à 5 heures du matin après l'apparition d'un cas de coronavirus sur ce site qui emploie 800 salariés. L'annonce a été faîte ce lundi midi en comité social et économique extraordinaire.

Des représentants de Sud et de la CFTC confirment la tenue de cette réunion ce midi. Contactée par France Bleu Picardie, la direction de Dunlop n'a pas répondu. 

Fermeture jusqu'à nouvel ordre

Selon un délégué syndical, la fermeture n'interviendra pas avant vendredi pour des raisons économiques. "Pour la direction il ne faut pas gâcher au niveau des matières premières car il y a des dates de péremption donc ils préfèrent liquider la production avant de redémarrer par la suite", explique Honoré Vinot du syndicat Sud qui indique une fermeture à partir de vendredi et "jusqu'à nouvel ordre." 

Le représentant précise aussi qu'il y a beaucoup d’appréhension chez les salariés. "On se pose beaucoup de questions. Les gens ont peur pour eux, pour leur entourage. Même dans l'atelier, dès que quelqu'un se met à tousser on le regarde de manière suspecte". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess