Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'usine Michelin de Joué-lès-Tours entre rénovation et démolition

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu
Joué-lès-Tours, France

Deux chantiers se font en même temps. Sur huit hectares, les locaux sont rénovés pour que Michelin y continue une partie de sa production. Les 24 autres hectares vont être rasés. De nouvelles entreprises devraient s'y installer courant 2016.

Plus de 80 personnes travaillent à la rénovation du site
Plus de 80 personnes travaillent à la rénovation du site © Radio France - Jérôme Collin

Plus d'une centaine de personnes travaillent sur ces deux chantiers simultanément. Les choses doivent aller vite. La nouvelle usine Michelin, qui s'étendra sur 8 hectares contre 32 précédemment, va montrer son nouveau visage dès le mois d'avril. Les travaux se termineront définitivement à la fin de l'année 2016,* pour un coût total de 22 millions d'euros*. "Michelin ne ferme pas à Joué-lès-Tours, martèle Olivier de Chassey, directeur de l'usine. 200 personnes vont continuer à travailler pour des productions importantes."

Tous les locaux et toute la chaîne de fabrication vont être repensés
Tous les locaux et toute la chaîne de fabrication vont être repensés © Radio France - Jérôme Collin

Entre ces deux dates, le chantier de démolition sur les 24 hectares dont se sépare Michelin sera terminé. La direction du groupe veut rendre cet espace disponible à d'autres entreprises en juillet ou août 2016.

Plusieurs entreprises déjà intéressées pour s'installer

Trois entreprises ont déjà pris contact avec Michelin pour s'implanter sur ce site de 24 hectares. "Ce ne sera pas forcément de l'emploi industriel, même s'il s'agit de notre préférence, explique Olivier de Chassey.

Olivier de Chassey explique les impératifs des travaux de démolition

L'entrée sud du site est fermée jusqu'à l'été 2016.
L'entrée sud du site est fermée jusqu'à l'été 2016. © Radio France - Jérôme Collin

379 CDI déjà signés dans le département

Ces implantations de nouvelles entreprises doivent permettre à Michelin de tenir ses promesses de création de 706 postes en Indre-et-Loire. C'est le même nombre de suppressions d'emploi liées au plan social du groupe. La direction affirme que 379 CDI ont déjà été signés ou vont bientôt l'être dans les prochains mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess