Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'usine nordiste Jean Caby ferme, les 232 salariés licenciés

mercredi 27 juin 2018 à 20:49 Par Winny Claret, France Bleu Nord et France Bleu

Le tribunal de commerce de Tourcoing a placé la charcuterie de Saint-André-Lez-Lille (Nord) en liquidation judiciaire, ce mercredi 27 juin. Aucune des deux dernières offres de reprise n'a été jugée assez solide. Les salariés se mobilisent pour partir dans les meilleures conditions.

Les salariés bloquent l'entrée de l'usine Jean Caby après l'annonce de la liquidation judiciaire de la charcuterie nordiste
Les salariés bloquent l'entrée de l'usine Jean Caby après l'annonce de la liquidation judiciaire de la charcuterie nordiste © Radio France

Saint-André-lez-Lille, France

Le tribunal de commerce a autorisé Jean Caby a poursuivre son activité jusqu'à ce vendredi, minuit. Mais après l'annonce de la liquidation judiciaire et de leur licenciement, faute de repreneurs solides, les salariés ont décidé d'arrêter de travailler et de bloquer l'entrée du site.

Les 232 employés de l'usine, spécialisée dans les saucisses de Strasbourg et les saucisses cocktails, veulent maintenant partir dans les meilleures conditions.

Ils se réunissent en assemblée générale, ce jeudi à 8h, pour décider des actions à mener afin d'obtenir des primes de licenciement convenables.

A l'issue de leur AG, ils distribueront gratuitement dans la rue ce qu'il reste de la production.

La fin d'un siècle d'histoire

La célèbre marque, née en 1919, aurait fêté son centenaire, l'année prochaine. Mais les pertes accumulées, 250 millions d'euros en dix ans, ont noyé ce fleuron de l'industrie nordiste.

Une fermeture due aux mauvais choix de gestion, selon les syndicats de Jean Caby, mais aussi à la construction en cours d'une nouvelle usine flambant neuve à côté de Lille. Un chantier qui a plombé, plus encore, les comptes de l'entreprise.