Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'usine S20 de La Roche-sur-Yon ferme ses portes, 53 salariés sont licenciés

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le tribunal de commerce de La Roche-sur-Yon a acté ce mardi 16 juillet la fermeture de l'usine S20 Industries, aux Ajoncs à La Roche-sur-Yon. 53 salariés sont licenciés, les 27 restant seront repris par un entrepreneur spécialisé dans les sociétés en difficulté, sur un autre site.

L'usine S20 Industrie, 82 salariés a été placée fin avril en redressement judiciaire. Les salariés sont en chômage partiel depuis.
L'usine S20 Industrie, 82 salariés a été placée fin avril en redressement judiciaire. Les salariés sont en chômage partiel depuis. © Radio France - Marc Bertrand

Vendée, France

"Là, on est en train de ranger le local, parce que tous les élus CGT sont licenciés", dit simplement Philippe Bréger, le délégué du personnel de S20 Industries. Ce mardi 16 juillet, le tribunal de commerce de La Roche-sur-Yon a prononcé définitivement la fermeture de l'usine historique S20, ex-FagorBrandt et autrefois Esswein, aux Ajoncs. Le syndicaliste va perdre son emploi, après 32 ans dans l'entreprise. En tout, 53 salariés sont licenciés.

C'est comme ça. Ces 2.300 personnes qui ont travaillé ici, ces 100.000 vendéens qui ont vécu grâce à cette usine, c'est devenu un no man's land. Mieux vaut pas que les anciens salariés reviennent voir. Ils seraient tristes"
- Philippe Bréger

27 salariés repris, mais sur un autre site

Seuls 27 des 80 salariés sont repris par l'entrepreneur Olivier Kimmerling, spécialiste des entreprises en difficulté, à travers une nouvelle société, nommée 20D. Il rachète S20 pour 50.000 euros, et les stocks et encours de commandes pour 30.000 euros. Il a indiqué au juge qu'il compte s'implanter sur un autre site dans la zone de La Roche Sud

Une petite partie de l'immense site des Ajoncs, lui, sera loué quelques mois par le repreneur avant de s'installer, probablement fin septembre, dans les nouveaux locaux. Selon le syndicat, le site de l'usine pourrait ensuite être vendu par le liquidateur judiciaire. L'agglo de La Roche-sur-Yon lorgne dessus, pour développer les services liés à l'aérodrome situé juste à côté. Mais d'autres entreprises de la zone industrielle pourraient également être intéressées. 

Choix de la station

France Bleu