Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Stellantis ex-PSA à Sochaux

Pénurie mondiale de semi-conducteurs : l'usine Stellantis de Sochaux à l'arrêt mardi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Pas de séance de travail à l'usine Stellantis de Sochaux ce mardi 25 mai. Les deux systèmes sont handicapés par la pénurie mondiale de composants électroniques et seront donc à l'arrêt. Aucune séance n'est prévue. 3.000 salariés sont touchés.

Sortie de ligne du système 1 de PSA Sochaux qui produit les 308.
Sortie de ligne du système 1 de PSA Sochaux qui produit les 308. © Radio France - Christophe Beck

La pénurie mondiale de semi-conducteurs touche encore l'usine Stellantis de Sochaux. Toutes les séances de travail de mardi sont annulées sur les deux systèmes. "Les ruptures d'approvisionnement touchent les deux systèmes et nous contraignent d'annuler toutes les séances de travail du mardi 25 mai sur les deux systèmes", indique la direction dans un communiqué. En tout, 3.000 salariés sont concernés.

Système 1 déjà à l'arrêt quatre semaines en avril

"Être en panne de pièces, c'est une situation atypique qu'on n'avait jamais vécue. Les deux systèmes à l'arrêt c'est extrêmement rare, hors Covid c'est arrivé une fois à cause des conditions climatiques où les camions ne pouvaient pas nous fournir le matériel, mais c'est tout", détaille Eric Peultier, délégué syndical FO chez Stellantis à Sochaux. Les semi-conducteurs, petites pièces électroniques indispensables dans les tableaux de bord manquent cruellement dans les usines de constructeurs du monde entier depuis plusieurs mois. 

Le système 1, qui produit la 308, avait déjà été à l'arrêt complet pendant quatre semaines en avril. Pour reprendre son activité, il avait été décidé d'installer des compteurs analogiques sur les 308. Une partie des salariés avaient alors basculé sur le système 2, qui produit les SUV (3008, 5008).

Vers le chômage partiel ? 

"Il n'y a pas le choix, c'est de la production qui n'est pas faite, les Taïwanais ne font pas les pièces et ne peuvent pas les fournir en nombre suffisant", explique Eric Peultier, qui se réjouit toutefois de faire partie d'un grand groupe automobile : "on a quand même des pièces de temps en temps, on n'est pas comme certains groupes qui n'ont pas travaillé en mai, et qui seront aussi à l'arrêt tout juin. Mais il y a bien sûr des aléas, c'est compliqué pour les salariés de ne pas savoir si ils travaillent le lendemain ou non."

Si la situation se poursuit, les salariés de Stellantis à Sochaux pourraient être soumis au chômage partiel

Choix de la station

À venir dansDanssecondess