Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'Yonne veut attirer les touristes chinois

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu Bourgogne

Des professionnels du tourisme venus de toute la Chine ont été reçus à Auxerre jeudi. Une opération séduction pour les inciter à rester un peu plus longtemps dans le secteur.

En 2016, on a compté 2 millions de visiteurs chinois en France. Environ 8 500 dans l'Yonne.
En 2016, on a compté 2 millions de visiteurs chinois en France. Environ 8 500 dans l'Yonne. © Radio France - Delphine Martin

Auxerre, France

Les représentants de 65 agences de voyage et tours opérateurs chinois, venus de 18 villes différentes, ont passé une partie de leur journée à Auxerre. Au programme : une visite-guidée de la ville, suivie d'un buffet avec des produits locaux et des vins de l'Yonne. Cette opération séduction vise à attirer une clientèle convoitée et pleine de promesses. "Car c'est une clientèle qui consomme beaucoup", note Rachel Leblond, vice-présidente de la communauté de l'Auxerrois en charge du tourisme. 

La Bourgogne veut être la première destination après Paris

Le marché chinois est énorme et ne cesse de grandir. La région Bourgogne ambitionne de devenir la première destination pour les touristes chinois en France, après Paris. Et l’Yonne veut tout naturellement tirer son épingle du jeu. En 2016, on a compté environ deux millions de visiteurs chinois en France. En général, ils ne font que passer en Bourgogne pour aller vers de la Côte-d'Azur et l'Italie. Des arrêts techniques, d'une nuit tout au plus. 

Dans l'Yonne, on a compté un peu plus de 11 000 touristes chinois en 2017. L’année précédente, ils n’étaient que 8600. Malheureusement pour les hôteliers, la durée moyenne d'un séjour dans l'Yonne ne dépasse que rarement une seule nuit.

« On veut leur montrer tout notre potentiel » - Annick Soto, directrice de l'office de tourisme de l'auxerrois.

Le but de l’opération est donc de leur donner envier de s'arrêter un peu plus longuement chez nous pour visiter. "On veut leur montrer en réel, « en live », tout notre potentiel", explique Annick Soto, la directrice de l'office de tourisme de l'Auxerrois, "car on est très typique de la Bourgogne et de la France. Je pense que les clients auxquels on peut répondre avec notre potentiel et notre terroir, ce sont des clients en recherche d’authenticité"

Le département a une carte à jouer, donc, d’autant que les touristes chinois sont de plus en plus curieux : "c’est un marché qui est naissant mais qui est en train de mûrir. Au départ, il y avait beaucoup de voyages de groupes très rapides, où ils faisaient 5 ou 6 capitales européennes en une semaine. Aujourd’hui, il y a plus de petits groupes, de voyageurs individuels. Et en plus, les chinois sont de grands amateurs de vins", poursuit Annick Soto.

Patrimoine, gougères et vin : un concentré de la Bourgogne en deux heures de visite

Pour cette visite à Auxerre, les professionnels chinois du tourisme ont donc été gâtés.  Après une visite de l'Abbaye Saint Germain et de la cathédrale, ils ont pu déguster un buffet typiquement icaunais avec des gougères, du fromage, du vin... bref, un concentré de terroir !  Le meilleur de la Bourgogne en seulement deux heures, montre en main. Happy Pan, qui vient de Tchongking, une ville de montagne de la province du Sitchuan, est ravie : _"C'est la première fois que je viens ici. Je trouve que cette ville, plus petite, est très calme. C'est une très belle ville"_, dit-elle en souriant, et en vidant allègrement son verre de Crémant de Bourgogne.

Si les touristes chinois privilégient les grands sites comme la Tour Eiffel, le Musée du Louvre, ou la Côte d'azur, ils aiment de plus en plus le vin. Et les régions viticoles leur plaisent beaucoup. "La Bourgogne est très connue en Chine, grâce au vin. Un vin de grande qualité. Mais c’est vrai qu’Auxerre n’est peut-être pas encore aussi connue que Dijon. Et pourtant, la ville est très agréable", assure Tin Tin, jeune professionnelle à la tête d’un tour opérateur spécialisé dans les voyages en France.  

"Le vin, le calme, la nature : les atouts de l'Yonne pour plaire aux touristes chinois" - Le reportage de Delphine Martin

 Patrimoine, vin, gastronomie : le meilleur de la Bourgogne en seulement deux heures. - Radio France
Patrimoine, vin, gastronomie : le meilleur de la Bourgogne en seulement deux heures. © Radio France - Delphine Martin

Et puis il y a une nouvelle clientèle chinoise, souvent plus jeune, qui veut sortir des sentiers battus et qui cherche des itinéraires originaux. Lidia, une chinoise qui tient une agence de voyage à Pékin, estime qu'Auxerre a des atouts à faire valoir : "Les familles vont aimer venir ici. Parce que c'est calme, les parents peuvent passer du temps, dans la nature, avec leurs enfants !" Sa collègue Tin Tin hoche la tête : "Je pense qu'Auxerre pourrait être une bonne destination pour des voyageurs individuels, des touristes qui aiment les itinéraires "sur mesure". Et ils sont de plus en plus nombreux".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu