Économie – Social

La BA 118 de Mont-de-Marsan inaugure sa Cellule d'Information et de Recrutement

Par Hajera Mohammad, France Bleu Gascogne lundi 13 novembre 2017 à 16:26

La BA 118 de Mont-de-Marsan a inauguré sa cellule de recrutement le 10 novembre 2017.
La BA 118 de Mont-de-Marsan a inauguré sa cellule de recrutement le 10 novembre 2017. © Radio France - Hajera Mohammad

La Base aérienne 118 de Mont-de-Marsan a inauguré le 10 novembre dernier, sa Cellule d'Information et de Recrutement. Objectif : attirer les jeunes vers les métiers de l'Armée de l'air.

Le ruban rouge a été coupé le 10 novembre dernier, lors de l'inauguration officielle du Centre d'Information et de Recrutement (CIR), en présence du commandant de la Base aérienne 118, d'élus locaux et de représentants de Pôle emploi. Objectif du CIR : attirer de jeunes recrues.

Manque de recrues

Contrairement aux bureaux de recrutement de l'Armée de Terre, installés généralement en ville, ce bureau d'information se trouve au cœur même de la base aérienne, juste à côté de l'entrée principale. "C'était très important pour avoir une politique dynamique de recrutement", explique le colonel Cédric Gaudillière, commandant de la BA 118. Le jeune intéressé aura droit à un bilan de compétences et sera redirigé en fonction des résultats vers le métier adéquat. Et ce n'est pas le choix qui manque. "On a de gros besoins notamment dans les filières de la télécommunication, de l'informatique, des spécialistes en réseau...", précise le commandant. Au total, cinquante métiers sont à portée de main.

Le Centre d'Information et de Recrutement de la BA 118 de Mont-de-Marsan, inauguré le 10 novembre 2017. - Radio France
Le Centre d'Information et de Recrutement de la BA 118 de Mont-de-Marsan, inauguré le 10 novembre 2017. © Radio France - Hajera Mohammad

L' Armée de l'air espère recruter chaque année, 3 000 jeunes du niveau 3ème au BAC + 5 jusqu'en 2019. Rien que pour la BA 118, "on doit recruter entre 200 et 300 jeunes par an", "il y a une volonté de conquête de marché", reconnaît le commandant Gaudillière.

50 métiers ouverts aux 17-30 ans

Parmi les nouvelles recrues de la BA 118, Stéphanie, jeune réserviste de 24 ans. Elle a toujours rêvé de s'engager dans l'Armée de l'air mais elle l'avoue, c'est un peu difficile de trouver toutes les informations nécessaires au début. "Il y a internet mais c'est compliqué dans le sens où on sait pas ce qui nous correspond le plus, ce qui est le plus adapté à notre parcours. Donc c'est là que le CIRFA [Centre d'Information et de Recrutement des Forces Armées] entre en jeu. On rencontre un conseiller qui va mettre tout à plat et nous expliquer le chemin de A à Z." Aujourd'hui, la jeune femme est convaincue qu'elle a emprunté la bonne voie. "J'ai pour but de devenir officier de carrière. Là, je suis sous-officier et je passerai un concours interne après trois ans de service."

Pour des informations supplémentaires sur le recrutement, rendez-vous sur le site de l'Armée de l'Air.