Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La BA 133 de Nancy Ochey fête les 25 ans du Mirage 2000 D

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le Mirage 2000 D est entré en service en 1995, en Bosnie, mais c'est véritablement en 1999 que le nouvel appareil de l'armée française est utilisé en ex-Yougoslavie. La BA 133 de Nancy-Ochey en a fait sa spécialité et fêtait ce lundi le 25e anniversaire de l'avion de chasse.

Le Mirage 2000 D fête ses 25 ans
Le Mirage 2000 D fête ses 25 ans © Radio France - Mohand Chibani

Une cérémonie en grande pompe, en présence du général de corps aérien Jean Rondel, du général de brigade aérienne Louis Pena et du colonel Yann Bourion, commandant la base aérienne. Tandis que la Marseillaise  résonne dans les enceintes posées sur le tarmac, une formation de quatre Mirages 2000 D effectue un passage de démonstration.

Le général Jean Rondel rappelle l'importance de l'avion de chasse dans les engagements extérieurs de la France : "Depuis 25 ans, le Mirage 2000 D, valeureux soldat, aguerri et éprouvé sillonne le ciel pour défendre les intérêts de la France et des Français dans le monde. Il sera bientôt rénové et prêt à continuer le combat sous tous les cieux, là où le devoir l'appellera".  

Après un premier baptême du feu en Bosnie en 1995, c'est véritablement à partir de 1999 que le Mirage 2000 D a été sollicité sur des zones de conflits. 

Cérémonie en grandes pompes sur la BA 133
Cérémonie en grandes pompes sur la BA 133 © Radio France - Mohand Chibani

Les industriels doivent continuer à produire les pièces du Mirage

De l'opération "Trident" en ex-Yougoslavie à celle de "Berkhane" au Mali, l'avion de chasse totalise quelques 350 000 heures de vols et des milliers de bombes lâchées sur des positions ennemies. Mais aujourd'hui, le Rafale a pris le relais et le Mirage 2000 D a besoin de rénovation. 

La France dispose de 71 appareils et le gouvernement a programmé la rénovation de 55 d'entre-eux. Une opération nécessaire selon le général car "cet avion a été modernisé et l'avion d'aujourd'hui ne correspond plus à celui de ses débuts (...) une nouvelle rénovation est prévue afin de le préserver jusqu'en 2030, mais il faut que les industriels continuent à fabriquer ses pièces et que l'Etat les soutienne."  

Horizon 2030 et après, quel avenir pour la BA 133 ?  

Là encore, le général Rondel n'use pas de langue de bois : "La fermeture de bases aériennes en France a atteint ses limites. Aujourd'hui, on est clairement sous tension. De mon point de vue, il faut garder une capacité à pouvoir redéployer une permanence opérationnelle qui assure la défense du ciel français. Il faut donc stopper ce mouvement de fermeture. J'ai moi-même commandé la base de Metz, elle a fermé. La base de Reims a fermé, celle de Strasbourg où j'ai fait mes débuts a également fermé, celle de Colmar aussi, donc voilà, pour la résilience de nos forces, il faut garder un certain nombre de nos plateformes".

Aujourd'hui, 1.600 personnes dont 800 civils travaillent sur la base de Nancy-Ochey. Trois escadrons de chasse y sont basés pour une soixantaine de Mirage 2000 D

Choix de la station

À venir dansDanssecondess