Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

La baisse des prix du pétrole entraîne une ruée sur les livraisons de fioul en Limousin

Les cours du pétrole se sont effondrés depuis le début de la pandémie de coronavirus, conséquence de la baisse de la demande, liée au confinement. Du coup, les livreurs de fioul du Limousin sont très sollicités par des clients désireux de remplir leurs cuves à moindre coût.

Les livreurs de fioul du Limousin sont très sollicités depuis le début du confinement, qui s'est accompagné d'une chute des cours du pétrole.
Les livreurs de fioul du Limousin sont très sollicités depuis le début du confinement, qui s'est accompagné d'une chute des cours du pétrole. © Maxppp - Lionel Vadam

C'est l'un des effets collatéraux de la pandémie de coronavirus : les besoins de produits pétroliers ont chuté car une bonne partie de la planète est, ou a été, confinée. La baisse de la demande a donc engendré une baisse des prix, aussi bien pour faire le plein en station service que pour remplir les cuves de fioul. Avec à la clé, plusieurs centaines d'euros d'économies sur une cuve de 1.000 litres.

Résultat, chez Mouzet Fioul Services, à Rilhac Ranon, le téléphone n'arrête pas de sonner et le rythme de livraison est très soutenu. "L'activité a doublé en mars et avril par rapport aux mêmes mois l'année dernière", précise le patron, Lionel Mouzet, qui passe ses journées dans son camion, comme ses quatre livreurs. 

Ça titille beaucoup les clients ! - Jean-Pierre Roche

Face à cette situation, les professionnels du secteur mettent les bouchées doubles pour satisfaire les clients. "On a l'habitude des variations de prix liées à des mouvements géopolitiques, même si c'est plus souvent à la hausse qu'à la baisse", souligne Jean-Pierre Roche, le président de la chambre syndicale des négociants en combustible du Limousin. 

Cette fois, c'est une crise sanitaire qui pousse les clients à anticiper les approvisionnements. Habituellement, c'est plutôt la période creuse en ce moment, précise Laurent Deschatre, distributeur de fioul à Boussac : "Normalement la demande se réduit en cette fin de saison, pour repartir sur des pleins en début d'automne, en prévision de l'hiver." 

Les prix ne devraient pas baisser davantage

Avec un litre de fioul entre 60 et 63 centimes actuellement, les tarifs semblent se stabiliser, constate Jean-Pierre Roche, de la chambre syndicale des négociants en combustible du Limousin. Une analyse confirmée par le groupe Picoty, basé dans la Creuse. Pour son directeur commercial, Franck Chenut, "ça ne va plus trop baisser car on a quand même des taxes et la marge des distributeurs, qui sont des paramètres incompressibles." Ça reste une très bonne affaire, car en septembre 2019, le litre de fioul chez Picoty se vendait quasiment à un euro.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu