Économie – Social

La Banque alimentaire d'Auvergne recherche des bénévoles

Par Valentine Letesse, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 29 septembre 2015 à 18:55

Des bénévoles de le Banque Alimentaire au travail.
Des bénévoles de le Banque Alimentaire au travail. © Maxppp - Sami Belloumi

La Banque alimentaire Auvergne recherche une trentaine de bénévoles pour son antenne de Clermont-Ferrand. Et plus les années passent, plus il est compliqué de trouver des volontaires pour l'association.

Ils sont 60 à Clermont-Ferrand, 150 dans toute la région. Et pourtant, la Banque alimentaire Auvergne manque de bénévoles.  Il faut dire que dans notre région, elle a beaucoup de travail. Rien que dans le Puy-de-Dôme, l'association nationale délivre un million et demi de repas par an à 12.000 bénéficiaires. Alors pour gérer ses huit dépôts, livrer les colis alimentaires aux 200 associations auvergnates, et faire tourner ses quatre antennes régionales, la Banque alimentaire a besoin de bras. 

"Plus ça va, plus nos associations sont soumises aux mêmes règles que les petites et moyennes entreprises." - Christian Tschann, président de la Banque Alimentaire Auvergne.

Pour fonctionner correctement, l'antenne clermontoise recherche une trentaine de bénévoles pour des postes, aussi divers que variés. "On a besoin de chauffeurs de véhicules, de trieurs-distributeurs de produits frais, de préparateurs de commande, de magasiniers mais également des missions plus administratives comme gestionnaires de stocks, prospecteurs de dons auprès des grandes surfaces, chargés de relations avec les partenaires associatifs, comptables, attachés de communications." enchaîne Christian Tschann président de la Banque alimentaire en Auvergne. Beaucoup de postes proposés sont "technico-administratifs". Ce qui s'explique par l'évolution des associations selon le président. "Plus ça va, plus nos associations sont soumises aux mêmes règles que les petites et moyennes entreprises."

Le témoignage de Christian Tschann, président de la Banque Alimentaire Auvergne.

Alors le recrutement est de plus en plus compliqué, de part la complexité des postes. Et "il y a aussi de moins en moins de candidatures spontanées qu'il y en avait il y a encore quelques années. Je pense que c'est un problème d'agenda." lance optimiste Christian Tschann. Pour lui, la dernière solution pour trouver de nouveaux volontaires, c'est de faire la tournée des médias, "essayer de présenter les choses au grand public. Pour qu'ils sachent que nous les attendons et  que nous serons ravis de les accueillir_."

Journées portes ouvertes de 10 heures à 17H, au siège de la Banque Alimentaire Auvergne ce jeudi 1er octobre 2015, 50 rue du cheval, 63100 Clermont-Ferrand.