Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La banque alimentaire de Dordogne est victime de la lutte contre le gaspillage

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

C'est une tendance inquiétante pour la Banque alimentaire de Dordogne : la collecte des produits frais est en chute de 30%. Les hypermarchés périgourdins ont moins de yaourts ou de viande à donner avant la date limite, grâce à leur lutte contre le gaspillage et aux étiquettes à -30% ou -50%

Les hypermarchés s'efforcent de réduire le gaspillage en cassant les prix avant la date limite de vente
Les hypermarchés s'efforcent de réduire le gaspillage en cassant les prix avant la date limite de vente © Radio France - Harry Sagot

C'est une part essentielle des aliments que la Banque alimentaire redistribue en Dordogne : Auchan, Leclerc, Intermarché, Lidl, Grand-Frais ou Métro lui donnent chaque jour leurs produits frais encore consommables, mais trop proches de la date limite de vente. En 2019, ces hypermarchés ont encore donné 258 tonnes de viande, de yaourts, de fruits ou de légumes à la Banque alimentaire, pour compléter les stocks de produits secs, de conserves, ou de briques de lait financés par l'Europe ou l'Etat. Ces produits frais représentent plus du tiers des aliments distribués ensuite par 68 associations et centre d'action sociale en Dordogne, à quelque 28.300 Périgourdins.

Une collecte de produits frais en chute de 30 %

Mais cette "ramasse" est en chute d'environ 30% depuis 2019, et le président de la Banque alimentaire en Dordogne, Francis Herbert, s'inquiète : "gaspiller de la nourriture, on ne peut pas l'accepter bien évidemment, et les grandes surfaces en ont pris conscience. _Elles vendent leurs produits jusqu'aux dernier jour_, et la conséquence pour nous, c'est qu'il y a moins de volume à ramasser, et les produits que nous récupérons n'ont plus qu'une journée ou deux  de validité." Pour l'avenir, la Banque alimentaire, espère compenser cette baisse grâce à de nouvelles collectes auprès des entreprises agro-alimentaires du Périgord, ou des agriculteurs et maraîchers du département. 

le président de la Banque alimentaire Francis Herbert s'inquiète de la baisse de la collecte auprès des hypermarchés de Dordogne

Le président de la Banque alimentaire Francis Herbert s'inquiète de la baisse de la collecte des produits frais
Le président de la Banque alimentaire Francis Herbert s'inquiète de la baisse de la collecte des produits frais © Radio France - Harry Sagot

Depuis la loi Garot de février 2016 , les grandes surfaces ne peuvent plus jeter que les denrées périmées ou impropres à la consommation, et doivent signer des conventions avec les associations caritatives pour les dons de denrées alimentaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess