Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La banque alimentaire de Gironde renforce les contrôles pour les bénéficiaires en été

dimanche 5 août 2018 à 22:55 Par Edouard Marguier, France Bleu Gironde et France Bleu

En été, la banque alimentaire de Gironde prend le relais des associations pour poursuivre la distribution aux bénéficiaires. Cette année, elle exige la carte verte pour éviter les fraudes.

Les bénévoles de la Banque Alimentaire poursuivent la distribution pendant l'été à Pessac (Gironde).
Les bénévoles de la Banque Alimentaire poursuivent la distribution pendant l'été à Pessac (Gironde). © Radio France - Edouard Marguier

Pessac, France

Avant de retirer les denrées alimentaires, les bénéficiaires doivent passer devant Colette. "On coche les personnes qui ont un numéro et qui ont leur carte verte car ils ne peuvent pas venir s'ils ne l'ont pas, explique la bénévole pendant une distribution à Pessac, dans l'agglomération de Bordeaux (Gironde). Cette année, nous sommes plus stricts". Comme chaque été, la banque alimentaire donne directement aux bénéficiaires sans passer par les associations et les centres communaux d'actions sociales (CCAS) qui sont en vacances. L'an dernier de mi-juillet à fin août, 194 tonnes de nourriture ont été distribuées à 5.500 personnes dans les quatre points de distribution dans la métropole : Pessac, Bordeaux, Bègles et Lormont. C'était une augmentation de 15%. 

"L'anarchie"

Ce système de carte verte pour éviter les fraudes existe depuis plusieurs années mais il n'était pas vraiment respecté. "C'était un peu l'anarchie", reconnaît Alain Menanteau, le responsable de la distribution à Pessac. Les gens qui n'avaient pas la carte négociaient et obtenaient gain de cause. Cela créait des tensions et des bousculades. "C'était n'importe quoi et il faisait super chaud, se souvient une bénéficiaire. 

Cette année, c'est mieux organisé.

L'augmentation des contrôles permet d'aider ceux qui sont vraiment dans le besoin, comme Saba qui repart avec trois sacs remplis de nourriture. "Il y a des fruits, des légumes, des yaourts, décrit-elle. Là je suis en arrêt maladie et je ne touche pas assez. Nous avons des loyers chers et on n'arrive pas à faire les courses." Pour le site de Pessac, 172 familles soit 531 personnes sont détentrices de cette précieuse carte verte.