Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La Banque alimentaire de l'Isère citée en exemple

jeudi 6 juillet 2017 à 6:00 Par Lionel Cariou, France Bleu Isère

Depuis octobre 2015, la Banque alimentaire de l'Isère collecte de la viande proche de la date limite de consommation pour la cuisiner et la conditionner en barquettes. Le dispositif baptisé "Trois étoiles solidaires" a permis de "sauver" 34 tonnes de viande.

La Banque alimentaire de l'Isère compte 160 bénévoles
La Banque alimentaire de l'Isère compte 160 bénévoles © Radio France - Lionel Cariou

Isère, France

Trente-quatre tonnes de viande et 200.000 repas : voilà le bilan de l'opération "Trois étoiles solidaires" initiée en octobre 2015. Le principe est le suivant : chaque jour, de la viande proche de la date limite de consommation est collectée pour être immédiatement cuisinée. Conditionnée en barquettes, la durée de vie de cette viande est ainsi prolongée de plusieurs jours. Sept enseignes de distribution font ainsi des dons à l'association. A l'autre bout de la chaîne, les barquettes sont distribuées, via près de 80 associations, aux bénéficiaires.

"Ce gaspillage n'est pas tolérable. On doit trouver des formules innovantes"

L'initiative est originale. Elle a séduit plusieurs mécènes dont la Fondation Carrefour. Sa directrice, Sophie Fourchy, a visité ce mercredi la cuisine de l'association, à Seyssins, puis son entrepôt, situé lui à Sassenage. Le président de la Fédération des banques alimentaires, Jacques Bailet, rappelle de son côté que l'équivalent de 40 kg de denrées comestibles est jeté par an et par habitant... Pour lui "ce gaspillage n'est pas tolérable. On doit trouver des formules innovantes" pour diminuer par deux le volume des gaspillages. Le dispositif isérois fait partie de ces formules innovantes. D'ailleurs, il a inspiré d'autres antennes locales.

Ce qui se fait ici sert d'exemple, maintenant on va dupliquer. Il y a des projets en Vendée, à Annecy. Il y a aussi un projet non pas sur la viande mais sur les légumes à Bourges - Jacques Bailet, président de la Fédération des Banques alimentaires

Le président de la Fédération souligne que quatre millions de personnes bénéficient de l'aide alimentaire en France. L'association fournit la moitié des besoins.