Économie – Social

La Banque Alimentaire de Toulouse se reconstruit et cherche des bénévoles

Par Bénédicte Dupont, France Bleu Toulouse mercredi 4 octobre 2017 à 4:40

L'entrepôt de la Banque Alimentaire se trouve avenue de Fronton, à Toulouse.
L'entrepôt de la Banque Alimentaire se trouve avenue de Fronton, à Toulouse. © Radio France - Luc Brisson

C'est un appel que lancent souvent les associations. Cette fois, c'est la Banque Alimentaire de Toulouse qui recherche des volontaires. Minée par des problèmes de gestion l'an dernier, l'antenne toulousaine veut se relancer et multiplier par cinq ses effectives bénévoles.

L'antenne toulousaine de la Banque Alimentaire, basée avenue de Fronton, gère trois départements (Haute-Garonne, Ariège, Tarn-et-Garonne) et son action bénéficie indirectement à 30.000 bénéficiaires. Indirectement car elle n'est jamais au contact des familles, elle s'occupe uniquement de récupérer les produits et de les transférer aux associations (comme Espoir ou La Main à la Pâte), aux épiceries solidaires ou aux centres communaux d'action sociale (CCAS). Elle a distribué l'an dernier sur ces trois départements 2.000 tonnes de denrées, l'équivalent de 4 millions de repas.

REPORTAGE de Bénédicte Dupont à la Banque Alimentaire de Toulouse (1'14'')

Une quinzaine de bénévoles travaillent régulièrement à la Banque Alimentaire Toulouse. - Radio France
Une quinzaine de bénévoles travaillent régulièrement à la Banque Alimentaire Toulouse. © Radio France - Luc Brisson

Après une année 2016 difficile pour cause de gestion interne, Thierry Bastié a pris les commandes de la Banque Alimentaire Toulouse en janvier. L'association fonctionne avec quinze bénévoles réguliers, elle aurait besoin de 80 à 90 volontaires en tout. Les profils recherchés sont variés.

Thierry Bastié : "la Banque Alimentaire, ce doit être une grande équipe pour apporte le meilleur aux autres"

Cela peut aller de la communication aux ressources humaines mais aussi des trieurs, des préparateurs de commande, des conducteurs de tire-palettes ou chariots-élévateur. L'idéal serait de trouver un chauffeur de poids-lourds car on va récupérer jusqu'à 30 tonnes de denrées par mois à la centrale de Carrefour, à Colomiers et cela ne repose que sur une seule personne.— Thierry Bastié, président de la Banque Alimentaire

L'antenne toulousaine dessert les associations, CCAS et épiceries sociales de la Haute-Garonne, l'Ariège et le Tarn-et-Garonne. - Radio France
L'antenne toulousaine dessert les associations, CCAS et épiceries sociales de la Haute-Garonne, l'Ariège et le Tarn-et-Garonne. © Radio France - Luc Brisson

L'association ne demande aucune garantie aux bénévoles. Dernière arrivée, Marie-Paule, une jeune retraitée. Elle voulait se rendre utile "sans pour autant être au contact des populations nécessiteuses car je ne supporte pas, ça me fait trop de peine". Elle a trouvé une place au centre de tri, elle viendra une demi-journée par semaine.

Contacter la Banque Alimentaire de Toulouse

Toulouse : fin de crise pour la Banque Alimentaire 31 ?

► LIRE AUSSI Baisse des contrats aidés : la Banque alimentaire du Loiret s'inquiète