Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La Banque alimentaire du Pays basque prépare sa grande collecte annuelle

mardi 27 novembre 2018 à 19:06 Par Valérie Menut, France Bleu Pays Basque

La Banque alimentaire du Pays basque prépare sa grande collecte annuelle. Elle aura lieu ces vendredi et samedi, avec une pointe d'incertitude. Les Gilets orange craignent que les Gilets jaunes perturbent ces journées en gênant l'accès aux grandes surfaces.

Cette année, la grande collecte de la Banque alimentaire du Pays basque est parrainée par 3 cyclistes pro : Romain Sicard (à gauche), Loïc Chétout et Cyril Barthe (à droite).
Cette année, la grande collecte de la Banque alimentaire du Pays basque est parrainée par 3 cyclistes pro : Romain Sicard (à gauche), Loïc Chétout et Cyril Barthe (à droite). © Radio France - Valérie Menut

Pays Basque, France

Ces vendredi 30 novembre et samedi 1er décembre, la Banque alimentaire organise sa grande collecte annuelle. Des bénévoles seront postés aux entrées des grandes et moyennes surfaces pour recueillir des denrées alimentaires non-périssables que les donateurs voudront bien acheter lors de leurs courses puis laisser dans le chariot de l'association. Au Pays basque, quelque 700 bénévoles, revêtus de gilets orange, se relaieront pendant deux jours. 

La Banque alimentaire de Bayonne et du Pays basque espère collecter 100 tonnes de denrées alimentaires, avec le plus de variétés possible : plats cuisinés, sucre, huile, café, thé, céréales pour le petit-déjeuner, et surtout des protéines sous forme de poisson et viande en conserve. Cette grande collecte annuelle représente 10% du stock annuel (60% proviennent des ramasses quotidiennes dans les grandes surfaces, 30% sont des produits secs -tel le lait- fournis par l'Union Européenne, et des industriels). 

100 tonnes, ce serait un peu mieux que l'an passé (97 tonnes collectées en 2017), mais les responsables de l'association ne cachent pas leur incertitude quant à l'atteinte de cet objectif. "Mon principal sujet de préoccupation, ce sont les difficultés de circulation routière à cause des manifestations des Gilets jaunes. Samedi dernier, le mouvement a engendré une baisse de la fréquentation des centres commerciaux et grandes surfaces (*). Et s'il y a encore des perturbations, il y aura moins de gens qui viendront faire leurs courses, et on aura moins de donateurs" craint Philippe Bonenfant, le président de la Banque alimentaire de Bayonne et du Pays basque. Sans discréditer pour autant le mouvement, qui reflète les "difficultés de revenus, parle de pauvreté et précarité, ce qui rejoint nos préoccupations" concède-t-il.

La Banque alimentaire de Bayonne et du Pays basque redistribue de la nourriture à 27 associations caritatives et centres communaux d'action sociale du territoire. Elle gère annuellement quelque 100 tonnes de denrées destinées à aider 4 000 familles

(*) samedi dernier, les manifestations des Gilets jaunes ont engendré une baisse de fréquentation de 39% des centres commerciaux (selon le conseil national des centres commerciaux). L'institut d'étude Nielsen a estimé lui que les actions avaient entraîné une chute de 35% du chiffre d'affaires des hypermarchés et supermarchés.