Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Banque alimentaire organise des collectes dématérialisées à Brest et à Quimper

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Jusqu'à dimanche, la Banque alimentaire organise une collecte nationale de denrées pour les personnes les plus précaires. Avec la crise sanitaire, l'association se réorganise dans le Finistère, notamment à Brest et Quimper, où elle devient dématérialisée.

La Banque Alimentaire du Finistère dématérialise ses collectes avec un système de coupon à passer en caisse.
La Banque Alimentaire du Finistère dématérialise ses collectes avec un système de coupon à passer en caisse. © Radio France - Olivier Duc

Si vous faîtes vos courses à Brest ou à Quimper ce week-end, vous ne verrez pas autant de gilets oranges dans les supermarchés comme d'ordinaire en cette période de l'année. La Banque alimentaire organise jusqu'à dimanche sa collecte nationale et s'adapte à la situation sanitaire. À Brest et à Quimper, la Banque alimentaire du Finistère distribue des coupons à l'entrée des supermarchés participants, que les clients peuvent créditer à leur passage en caisse. 

"Sur ces coupons, il y a un code barre avec la valeur que l'on souhaite donner : deux euros ou plus si on en a envie", indique Martine Niedzialek, la présidente de l'association dans le département. Les bons seront ensuite convertis la semaine prochaine pour acheter les denrées destinées à la Banque alimentaire. "L'avantage de cette organisation, c'est que l'on peut cibler les produits dont on a absolument besoin pour cette collecte", souligne Martine Niedzialek.

Une nouvelle organisation plus légère pour l'association

Cette nouvelle organisation permet également de limiter le nombre de bénévoles et limiter les contacts pendant la crise sanitaire. "Cela nous permet d'être beaucoup moins nombreux dans les magasins, mais également de n'avoir personne dans les entrepôts, comme celui de Quimper, parce que l'on va convertir les bons d'achats et ensuite recevoir des palettes entières déjà triées", lance la présidente. D'autant plus que mobiliser 30 personnes dans un entrepôt est compliqué en ce moment, insiste Martine Niedzialek.

La présidente de la Banque alimentaire du Finistère estime que ce système de coupon est l'avenir de l'association. "Dans le cas d'une collecte traditionnelle, il faut quand même mobiliser plus de 2000 bénévoles dans le département, avec une logistique vraiment importante dans les entrepôts. Avec cette nouvelle organisation, c'est plus léger pour nous, avec moins de mobilisation", dit-elle. Martine Niedzialek est d'ailleurs prête à réitérer l'expérience l'année prochaine si le succès est au rendez-vous. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess