Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La brasserie La Fabule, à Châlons-en-Champagne, lance un appel à la solidarité

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

L'équipe de La Fabule était sur le point de déménager quand la crise du Covid-19 a démarré. Depuis, elle a perdu 70% de sa clientèle avec la fermeture des bars et des restaurants et elle ne peut plus payer les travaux dans ses futurs locaux. Elle lance un appel aux dons pour collecter 50 000 euros.

L'équipe de la brasserie La Fabule
L'équipe de la brasserie La Fabule - Brendan Le Moulec

Cela fait un peu plus de 3 ans que La Fabule élabore des bières 100% bio à Châlons-en-Champagne. "Ca marchait bien, on avait un bon démarrage", souligne Brendan Le Moulec, créateur de la brasserie, fier de créer des bières certifiées "Nature et progrès" et à base de matières premières achetées en circuits courts.

Afin de développer encore son activité, La Fabule avait prévu de déménager : "Dans des locaux plus grands et moins chers à Fagnières", sauf que tout était prévu pour le mois de mars, au moment même où le premier confinement a été imposé. "On avait arrêté notre production pour vider les cuves, ce qui prend un bon mois et demi et on s'est retrouvé le bec dans l'eau", explique Brendan Le Moulec.

50 000 euros pour finir les travaux de leurs futurs locaux

Avec la fermeture des bars et des restaurants, La Fabule a perdu 70% de sa clientèle e elle ne peut plus non plus organiser de stages de brasserie pour les particuliers, ce qui représentait environ 35% de chiffres d'affaire. "On est au bord de la cessation de paiement", soupire le créateur de l'entreprise.

Alors l'équipe a décidé de lancer un appel à la solidarité, via la plateforme Tudigo, afin de collecter au minimum 50 000 euros et de finir les travaux engagés dans ses futurs locaux : https://www.tudigo.co/don/sauvons-la-fabule

"Ce n'est pas du luxe", explique Brendan Le Moulec, "On en a déjà pour 30 000 euros de dalle et de revêtement de sol. Il faut que l'on puisse payer les artisans qui eux aussi sont le bec dans l'eau". Et si la générosité atteint 75 000 euros, la brasserie pourra créer un véritable lieu de vie : "On veut faire une guinguette l'été, des soirées concerts... c'est une attente de notre communauté", dit-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess