Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Brexit

La Bretagne face au Brexit : "Nous serons prêts au 12 avril" assure le sous-préfet de Saint-Malo

mardi 26 mars 2019 à 10:43 Par Thomas Biet, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Armorique

Vincent Lagoguey, sous-préfet de Saint-Malo, coordonne le Brexit à l'échelle de la Bretagne. Il assure que les services de l'Etat sont prêts en cas de no deal. Mais il ne cache pas que des centaines d'entreprises bretonnes et des dizaines de bateaux de pêche sont directement concernés.

 Vincent Lagoguey coordonne les services de l'Etat pour la mise en place du Brexit en Bretagne
Vincent Lagoguey coordonne les services de l'Etat pour la mise en place du Brexit en Bretagne - Préfecture de région

Bretagne, France

Les députés britanniques ont voté ce lundi soir un amendement qui leur donne le pouvoir de décider de la forme du Brexit. Un nouveau rebondissement qui complexifie un peu plus la situation. Trois secrétaires d'Etat ont démissionné dans la foulée.

En Bretagne, le sous-préfet de Saint-Malo, Vincent Lagoguey assure que malgré le "brouillard londonien", ces services seront prêts au 12 avril date d'un potentiel Brexit sans accord.

1,8 millions d'euros investis 

Il explique que 1,8 millions d'euros ont été investis à Roscoff et Saint-Malo pour adapter les infrastructures et  procéder aux contrôles nécessaires. Des effectifs de douaniers et de vétérinaires supplémentaires sont également prévus et seront en place pour le 12 avril.

Numéro vert pour les entreprises

L'inquiétude est plus grande du côté des entreprises malgré plusieurs réunions préparatoires. 500 entreprises bretonnes ont un lien fort avec l'économie britannique. Le sous-préfet rappelle qu'un numéro vert est à leur disposition : le 0 800 800 106.

Inquiétude et flou aussi au niveau de la pêche hauturière bretonne qui s'aventure dans les eaux britanniques : 94 bateaux de pêche bretons ont un taux de dépendance supérieur à 20%. "C'est un enjeu fort pour la filière, il faut s'y préparer à l'échelle européenne et un certain nombre de mécanismes de compensation financière sont prêts".