Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La CAF de l'Indre sait mieux détecter les fraudes aux prestations

mardi 19 juin 2018 à 19:16 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

102 cas de fraudes aux prestations sociales ont été détectés en 2017 dans l'Indre par la Caisse d'allocations familiales.

CAF (illustration)
CAF (illustration) © Maxppp - Sébastien JARRY

Châteauroux, France

La CAF de l'Indre présentait ce mardi le bilan de son activité 2017, avec une attention davantage portée sur la lutte contre la fraude. 102 dossiers de fraudes aux prestations ont été détectés l'an passé principalement sur les minimas sociaux, pour un montant total de plus de 384.356 euros, soit une quarantaine de cas de fraudes en plus par rapport à l'année 2016 (61 cas).

Pourquoi cette hausse ? "C'est surtout parce que la CAF a accru ses capacités de détection de la fraude, nous avons aujourd'hui davantage d'échanges d'informations avec des services tiers, ce qui nous permet de cibler plus de situations et plus précocement", explique Alain Têtedoie, le directeur de la Caisse d'Allocations Familiales de l'Indre. Mais il y a aussi tous ceux qui ignorent avoir droit à des prestations : environ un tiers des personnes qui pourraient prétendre à la prime d'activité ne font pas la démarche.

218 millions d'euros d'aides versées en 2017

De gauche à droite : Nathalie Lajoumard (directrice adjointe), Alain Têtedoie (Directeur) et Luc Della Valle (Président du Conseil d'Administration) - Radio France
De gauche à droite : Nathalie Lajoumard (directrice adjointe), Alain Têtedoie (Directeur) et Luc Della Valle (Président du Conseil d'Administration) © Radio France - Jonathan Landais

Pour le reste, le nombre de personnes aidées reste stable : 37.000 allocataires dans le département pour un total de 218 millions d'euros de prestations versées l'an passé, avec davantage d'aides liées à la solidarité, plutôt qu'à des prestations familiales, l'Indre étant un département vieillissant, il y a moins de familles avec enfants et davantage de personnes en situation de précarité à aider. La CAF de l'Indre rappelle qu'elle finance aussi le fonctionnement de plusieurs structures liées à la petite enfance : 13 millions et demi d'euros ont ainsi été investis l'an passé dans le département, avec l'inauguration d'un nouveau multi-accueil à La Châtre et à Neuvy Saint-Sépulchre.

Vers une réforme des aides sociales

La CAF de l'Indre se prépare aussi à la refonte des aides sociales voulue par le gouvernement. "Je ne peux pas encore vous préciser quelles seront les pistes qui seront décidées par le législateur, mais bien évidemment toutes les CAF de France mettront en place ce qui est prévu (...) tout ce que nous demandons, c'est d'avoir un temps de préparation de façon à ce que les services informatiques puissent prévoir les logiciels appropriés, pour que le droit soit versé de façon exacte et dans les délais prévus par la loi", explique Luc Delle Valle, Président du Conseil d'Administration de la CAF 36.

Faut-il craindre aussi des suppressions de poste ? "ça c'est possible... chacun connaît la trajectoire qui est imposée au niveau national, ça touche les administrations de l'Etat et les organismes de sécurité sociale, il faut s'attendre à une pression sur le plan budgétaire". Actuellement la CAF de l'Indre compte 148 agents, elle a perdu 8 postes équivalent temps plein ces cinq dernières années, "des postes principalement rendus au niveau des fonctions support".