Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La CAF de l'Yonne veut retrouver les foyers qui ne demandent pas leurs aides

mardi 5 décembre 2017 à 4:33 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

Un Français sur deux ne serait pas au courant de ses droits. Chaque année, des millions de foyers passent à côté d'aides qu'ils pourraient toucher. Pour y remédier, les CAF expérimentent des rendez-vous pour faire le point avec les allocataires. Illustration dans l'Yonne.

Caisse d'allocation familiales (illustration)
Caisse d'allocation familiales (illustration) © Maxppp -

Yonne, France

10 milliards d'euros. C'est le montant des aides qui ne sont pas perçues, chaque année, par des foyers éligibles qui ne demandent pas leurs aides. La raison ? Il y en a plusieurs, comme l'explique Elisabeth Lacroix, directrice adjointe de la CAF de l'Yonne.

Méconnaissance, honte et lourdeur administrative : ce qui freine les bénéficiaires

Pourtant, indique la directrice adjointe, "le RSA est une aide pour les gens qui n'ont plus rien, ceux qui doivent survivre. C'est d'autant plus important de retrouver les bénéficiaires qui peuvent y prétendre."

J'étais directeur, je me disais "Jamais tu ne toucheras le RSA"

Il est vrai qu'effectuer les démarches peut être une épreuve difficile. Il y a trois ans, après un divorce, un déménagement et la perte de son emploi, et avec un enfant à charge, Michel a pourtant dû s'y résoudre. Malgré les clichés.

"J'étais directeur d'exploitation, je gagnais bien ma vie. Jamais je n'aurais pensé demander le RSA, c'était impossible pour moi. Mais maintenant, je suis bien content de le toucher. Sinon, je ferais quoi ? Je serais à la rue. Je serais en train de mendier." Aujourd'hui, Michel touche un peu moins de 700 euros par mois.

J'ai dû y aller 50 fois en 3 ans

Et une fois décidé, la seconde épreuve, c'est la lourdeur administrative. "J'ai dû aller à la CAF cinquante fois en trois ans. Il faut toujours amener un tas de papiers, tous les justificatifs, sinon la demande n'aboutit pas."

Des rendez-vous testés dans l'Yonne jusqu'à la fin de l'année

Autant de raisons qui expliquent que 40% de ceux qui sont éligibles aux RSA ne le demandent pas. C'est pour détecter ces "non-recours" que la CAF de l'Yonne teste, en ce moment, le "rendez-vous des droits élargis". Elle reçoit des bénéficiaires, sélectionnés grâce aux données de Pôle Emploi, pour faire le tour de leurs droits avec eux.

Des fichiers croisés avec Pôle Emploi pour cibler les potentiels "non-recours"

Et les aides non demandées ne concernent pas que le RSA, explique Cécile Eroukmanoff, travailleuse sociale, qui dirige en binôme ces entretiens avec une technicienne CAF. "Dans les droits hors-CAF, il y a notamment les aides à la complémentaire santé, les remboursements de factures d'énergie, parfois des exonérations de taxe d'habitation."

L'expérimentation dure jusqu'au 31 décembre 2017. Pendant ce laps de temps, 30 personnes seront reçues. Les résultats seront ensuite partagés entre toutes les CAF de France, et un rapport sera présenté à la Commission européenne à l'automne 2018.