Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Elle touche 3000 euros de trop perçus, la CAF lui retire ses allocations pour se rembourser

lundi 19 février 2018 à 6:39 Par Elena Louazon, France Bleu Hérault et France Bleu

Depuis le début du mois de janvier, la CAF réclame 3.000 euros de trop-perçu à Sophie, une mère de famille de Frontignan. Sophie affirme qu'elle avait bien signalé son changement de situation, mais la CAF explique que la mère de famille n'a pas été au bout de ses démarches.

Illustration. Sophie avait déclaré l'emploi de sa fille, mais la CAF a continué à lui verser des allocations familiales
Illustration. Sophie avait déclaré l'emploi de sa fille, mais la CAF a continué à lui verser des allocations familiales © Maxppp - Jean-Francois Frey

Frontignan, France

A la fin du mois de janvier, la CAF a lancé une campagne d'affichage pour inciter les bénéficiaires à signaler leur changement de situation avec le slogan "ne pas déclarer = rembourser". Plusieurs auditeurs nous ont contactés pour signaler des erreurs de versements de la CAF en dépit d'une déclaration de changement de situation. 

Sophie, Frontignanaise, est ainsi sommée de rembourser 3.100 euros d'allocations trop perçues, elle avait pourtant signalé à la CAF le nouvel emploi de l'un de ses trois enfants.

Changement déclaré

En mars 2017, Clara, la fille aînée de Sophie, a trouvé un emploi dans la restauration rapide.  Elle a signalé son nouvel emploi à la CAF pour devenir elle-même allocataire d'une prime d'activité.   

Un recalcul des allocations versées à ses parents aurait dû être fait, puisque Clara gagne plus de 55% du SMIC. Mais pendant onze mois, la CAF a continué à leur verser un montant inchangé.

Au début du mois de janvier, Sophie a reçu une lettre de notification de dette qui indique un changement de droits "à partir du 1er mai 2017" et lui intime de rembourser 3.100 euros.

Sophie ne comprend pas. "Le changement de situation de ma fille a été fait. On nous a fait un courrier pour notifier qu'ils savaient que ma fille était hébergée chez nous et qu'on percevait des allocations pour elle. Je pense que le lien entre sa nouvelle situation et les allocations que nous percevons n'a été fait par le logiciel qu'en fin d'année."

Obligée de rembourser

Dans un premier temps, la CAF a imposé au couple de rembourser 505 euros par mois, en prélevant l'intégralité des allocations, à compléter par le couple. "J'ai un trop perçu donc il n'y a pas de soucis, je rembourse. Mais 500 euros par mois c'est pas possible", souffle la mère de famille.

Plus que la somme, c'est la méthode qui a choqué Sophie. "J'ai toujours tout déclaré dans règles et dans les temps. Le fait de recevoir cette lettre, ça m'a fait un coup de poignard dans le ventre. J'ai eu l'impression d'avoir mal utilisé cet argent, auquel je n'avais pas droit. C'était comme être punie." 

Je ne peux pas faire un crédit pour rembourser la CAF. Sophie

Après réclamation, la CAF a finalement accepté d'étaler le remboursement. Chaque mois, 150 euros seront retenus sur les 194 euros d'allocations auxquels a toujours droit Sophie. 

De son côté la Caf précise qu’il n’y a eu aucune erreur dans le dossier de Sophie. Cette dernière aurait dû préciser le montant de ce que gagnait sa fille pour que le montant des allocations soit recalculé en temps réel. Elle n'a pas été au bout des démarches qu'elle devait faire pour que la CAF puisse faire le lien entre son dossier et celui sa fille.  D’où l’importance de signaler tout changement de situation.