Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Caisse d'Epargne va supprimer 550 emplois dans le Grand Est

La Caisse d'Epargne va supprimer 550 emplois dans le Grand Est d'ici à 2022, alerte la CGT Banques et assurances. Selon la direction, il s'agira de non remplacement de départs à la retraite, ou de départs naturels.

La Caisse d'Epargne en Grand Est compte aujourd'hui 330 points de vente, et 3 100 salariés.
La Caisse d'Epargne en Grand Est compte aujourd'hui 330 points de vente, et 3 100 salariés. © Maxppp - Frédéric CHAMBERT

550. C'est le nombre d'emplois que la Caisse d'Epargne compte supprimer d'ici à 2022 dans le Grand Est. La banque explique qu'il s'agira de non remplacement de départs à la retraite, ou de départs naturels. Deux tiers de ces départs ne seront pas remplacés.

C'est la CGT Banques et assurance qui alerte sur le sujet. Le syndicat craint que cela se traduise par des fermetures d'agences, comme l'explique Denis Schnabel, secrétaire du comité régional CGT dans le Grand Est : "La particularité de la Caisse d'Epargne, c'est d'être présente dans toutes les petites villes, et dans les villages. De 1 000 à 1 500 habitants on a une agence, avec 2 ou 3 salariés. On a beau nous dire qu'elle ne vont pas fermer, on sait très bien que ce plan ne va pas se faire sans casse.", explique-t-il. 

10 à 20% des agences pourraient fermer dans le Grand Est 

Le syndicat craint aussi que sur les 550 emplois supprimés, contrairement à ce que dit la direction, il n'y ait en réalité pas que des départs volontaires ou des départs à la retraite, comme le détaille Valérie Lefèbvre Haussmann de la CGT : "Dans l'annonce faite par la direction c'est marqué départs en retraite, virgule, turn over, virgule, et trois petits points. Ce sont ces trois petits points là qui nous inquiète....", assure-t-elle. 

D'après la CGT, 10 à 20% des agences pourraient fermer dans le Grand Est. La Caisse d'Epargne en Grand Est aujourd'hui compte 330 points de vente, et 3 100 salariés. On ne sait pas encore combien de points de vente seront touchés, ni quels points de ventes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess