Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La canicule provoque une catastrophe dans le vignoble des Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Plusieurs centaines d’hectares de vignes ont été littéralement brûlés par les températures extrêmes de ces derniers jours. Les pertes avoisinent les 100 % dans certaines parcelles. Les viticulteurs lancent un cri de détresse en direction des pouvoirs publics.

Un vignoble de Tautavel grillė par les températures extrêmes
Un vignoble de Tautavel grillė par les températures extrêmes © Radio France - Francois David

Estagel, France

"C’est comme si on avait passé mes vignes au chalumeau !" Depuis qu’il exploite 25 hectares de vignes autour de Tautavel, David Drille n’avait jamais été confronté à un tel phénomène climatique. "Le raisin a été littéralement cramé par la chaleur. On dirait presque un acte de vandalisme. Devant un tel spectacle, on se sent trop petit par rapport à la force de la nature…" Dans certaines de ses parcelles, la perte de récolte est de 80%. "C’est le travail de toute une année qui est perdu."

En l’espace de quelques heures vendredi, alors que le thermomètre dépassait les 42 degrés, les vignes ont changé de couleur. "On dirait qu’il y a eu un incendie", se désole Francis Bonnet, le président de la cave coopérative d'Estagel. "Certains cépages ont plus souffert que d’autres, comme les muscats d’Alexandrie. Les parcelles exposées au couchant sont davantage touchées."

Dans ce vignoble de Tautavel,  les grappes de raisin ont brûlé en quelques heures - Radio France
Dans ce vignoble de Tautavel, les grappes de raisin ont brûlé en quelques heures © Radio France - Francois David

"Dans toutes les Pyrénées-Orientales, les dégâts sont significatifs", confirme Julien Thiery, chef de service viticulture à la Chambre d’agriculture. Dans les Aspres, dans la Vallée de l’Agly, sur la Côte Vermeille, dans les Albères, "des parcelles sont entièrement perdues. Non seulement le raisin a grillé, mais parfois les feuilles aussi. Certains jeunes ceps pourraient même ne pas repartir l’année prochaine."

Depuis ce lundi matin, un état des lieux est en cours pour connaitre l’ampleur exacte des dégâts. Les viticulteurs sinistrés sont invités à prendre des photos de leurs vignes sinistrées et à se déclarer en mairie. La profession espère obtenir une reconnaissance en calamités agricoles.  

Un vignoble d'Estagel grillė par les températures extrêmes - Radio France
Un vignoble d'Estagel grillė par les températures extrêmes © Radio France - Francois David