Économie – Social

La cantine scolaire pour tous: un projet de loi qui divise

Par Rebecca Gil, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 13 mars 2015 à 6:00

Ecole de Pérouse
Ecole de Pérouse © Radio France - Rebecca Gil

Rendre la cantine scolaire accessible à tous: c'est l'objet d'une proposition de loi débattue aujourd'hui à l'assemblée nationale. C'est encore loin d'être le cas aujourd'hui: certaines communes privilégient les enfants dont les deux parents travaillent, ou encore ceux issus des familles les plus aisées. Cette loi permettrait donc à tous d'y accéder, sans conditions préalables.

La cantine scolaire pour tous : tous veulent y croire mais beaucoup s'interrogent sur l'efficacité d'une telle mesure, mais surtout sur sa faisabilité. C'est le cas notamment dans les petites communes , telles que Denney où Jean-Paul Morgen, le maire, s'inquiète du manque de place pour les éventuels nouveaux arrivants.

Si l'on dépasse le quota, je serai obligé d'agrandir, mais avec quels moyens ? Qui va payer ?

La commune de Denney est d'ailleurs concernée au premier plan: un nouveau lotissement est en ce moment en cours de construction, il attirera alors de nouveaux habitants, et de potentiels nouveaux enfants scolarisés qui seraient alors scolarisés en demi-pension. 

Loi cantines scolaires SON

 

Un soucis de place, mais aussi d'encadrement

La place n'est pas le seul problème qu'il faudra résoudre. Céline Milberg est directrice du centre de loisirs périscolaire extrascolaire de Perouse, elle s'inquiète du nombre d'encadrants , qui ne sera alors plus suffisant. "Il faudra recruter de nouveaux encadrants, mais avec quels moyens ?"

**

Le projet de loi suscite des questions aussi chez les parents d'élèves

Caroline a deux enfants, elle est salariée tout comme son mari. Ils perçoivent donc deux salaires et n'ont aucune aide financière pour payer la restauration scolaire. La cantine pour tous semble être une bonne idée en apparence, mais pas pour tout le monde.

"Les parents qui n'ont pas forcément envie de s'occuper de leurs enfants le midi pourront les mettre à la cantine, et ce sont les travailleurs comme nous qui allons payer leur repas".

BOB 3 loi cantine scolaire

 

Pour le moment, le texte n'a été adopté qu'en première lecture... Il doit ensuite être débattu en séance publique avant d'être transmis à l'assemblée pour son adoption définitive...Pour le moment, le texte n'a été adopté qu'en première lecture: il doit ensuite être débattu en séance publique avant d'être transmis à l'assemblée pour son adoption définitive.