Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La CCI Ile-de-France lance un marché de Noël virtuel le 24 novembre pour acheter local et en ligne

-
Par , France Bleu Paris

Avec la plateforme "La place de Noël", la CCI Ile-de-France veut aider les petits commerces non essentiels à vendre en ligne leurs produits alors qu'ils n'ont toujours aucune date de réouverture en vue. Le site sera opérationnel à partir du 24 novembre, trois jours avant le Back Friday.

Pas de marché de Noël cette année en raison de la crise sanitaire.
Pas de marché de Noël cette année en raison de la crise sanitaire. © Maxppp - Bruno Levesque

Pour aider les petits commerces toujours pas autorisés à rouvrir, la Chambre du Commerce et de l'Industrie d'Ile-de-France lance mardi 24 novembre un marché de Noël virtuel. Les commerçants peuvent se regrouper sur un site commun qui s'appelle "La place de Noël". Chaque commerçant francilien peut présenter ses articles avec les prix, ensuite le consommateur clique et va soit retirer le colis en magasin, soit se le fait livrer par la Poste à un tarif préférentiel de 4 euros, explique le président de la CCI, Didier Kling, invité de France Bleu Paris. 

Après le "click and collect", les livraisons, ce nouveau dispositif va encore demander de l'énergie et de l'organisation aux commerçants. "Ils sont fatigués et ont un sentiment d'injustice", déplore Didier Kling qui alerte sur les problèmes économiques et psychologiques.

"Les fêtes de Noel est une période importante pour les commerçants" rappelle Didier Kling qui milite pour une réouverture le 27 novembre, jour du Black Friday, opération commerciale à 6 milliards d'euros de chiffres d'affaires en temps normal.

La proposition du ministre de l'économie de décaler le Black Friday, ne rassure pas forcément le président régional de la CCI. Décaler "mais quand ? On a besoin de visibilité pour se réapprovisionner et se préparer". Par ailleurs, le gouvernement ne peut pas imposer ce report, rappelle Didier Kling, il faut pour cela que tous les acteurs soient d'accord, et pour l'instant "les grands acteurs du commerce en ligne" ne se sont pas exprimés clairement pour. 

Le président de la CCI Ile-de-France assure que les commerçants sont prêts à aller plus loin pour renforcer le protocole sanitaire "déjà rigoureux", avec des jauges resserrées et des visites sur rendez-vous. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess