Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La centrale de Chinon a produit 6,2% de l'électricité française en 2018

vendredi 1 février 2019 à 11:49 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

La centrale nucléaire de Chinon a dressé son bilan d'activité pour l'année 2018. La production est en légère hausse. La sécurité des personnes s'améliore. Le site reste le premier employeur industriel de Touraine avec 2513 salariés, dont 800 d'entreprises prestataires.

La Centrale de Chinon
La Centrale de Chinon - CNPE Chinon

Chinon, France

EDF dresse un bilan d'activité positif en 2018 pour  la Centrale nucléaire de Chinon, premier employeur industriel de Touraine. L'année dernière, elle a produit 24,4 milliards de KWh, soit environ 6,2% de la production nucléaire française (contre 24,1 KWh en 2017).

En 7 ans, la Centrale a renouvelé un tiers de son effectif

La Centrale compte 1363 salariés EDF CNPE, 350 salariés EDF autres entités et 800 salariés permanents d'entreprises prestataires.

Une sécurité qui s'améliore selon EDF

La sécurité à la centrale de Chinon s'améliore. 9 accidents avec arrêts (contre 14 en 2017) sont à déplorer. Selon EDF, le taux de fréquence (nombre d’accidents avec arrêt de travail par millions d’heures travaillées) s’élève ainsi à 2,0 (3,2 en 2017) pour les salariés d’EDF et des entreprises extérieures

26 inspections réalisées par l'ASN

L'Autorité de Sureté Nucléaire, autorité indépendante, a réalisé 26 inspections à la centrale. Il ressort que la centrale a déclaré 32 évènements significatifs de sûreté de niveau 0 et 4 événements de niveau 1. De plus, deux évènements significatifs sûreté, un de niveau 1 et un de niveau 2, dit « génériques » communs à plusieurs réacteurs sur le parc nucléaire dont Chinon ont été déclarés.

Poursuite du programme afin d'allonger la durée de vie au-delà des 40 ans

La Centrale de Chinon souhaite poursuivre en 2019 son programme d'investissements pour accroître la durée des vie des réacteurs au delà des 40 ans. Plusieurs actions sont prévues :

  • un programme de maintenance récurrente à travers des campagnes d’arrêts programmées, la réalisation des visites décennales des unités de production, notamment en 2019 avec la visite décennale des 30 ans de l’unité de production numéro 3 et en 2020 pour l’unité numéro 4,
  • le grand carénage avec les travaux Post Fukushima qui se sont poursuivis sur l’année 2018 avec la construction des Diesels d’Ultimes Secours pour les 4 unités de production représentant un investissement d’environ 80M€
  • le programme de rénovation des bâtiments tertiaires qui se poursuit
  • la déconstruction des réacteurs UNGG (Uranium Naturel Graphite Gaz) avec la construction d’un démonstrateur industriel proche du site.

La Centrale qui rappelle qu'elle est un acteur du développement économique de la région avec 72,3 millions d'euros de taxes et d'impôts versés au profit du territoire.