Économie – Social

La cerise ardéchoise n'a pas la pêche

Par Germain Treille, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 10 juillet 2014 à 3:53

Cerises
Cerises © Creative commons - Peggy Greb

C'est la crise chez les producteurs de cerises en Ardèche. Le fruit a du mal à se vendre en ce début d'été. Pourtant la production est importante grâce à des conditions climatiques optimales mais la cerise ne séduit plus des consommateurs qui se tournent désormais vers d'autres produits comme l'abricot et la nectarine.

La cerise de l'Ardèche ne se vend plus

François Soubeyrand, de la FDSEA, explique pourquoi la cerise ne se vend plus

 

Malheureusement pour la cerise, elle est arrivée très tôt dans la saison, les consommateurs en ont déjà achetée, ils préfèrent maintenant acheter et manger d'autres productions estivales : abricot, pêche, melon et même les premières prunes et poires.

L'autre problème c'est la concurrence espagnole féroce. Le prix d'un kilo de cerises ibériques est moins cher d'un euro par rapport aux fruits français. Pour tenter de s'en sortir et de sauver ce qui peut l'être encore, les arboriculteurs ardéchois demander aux grossistes de mettre la pression sur les distributeurs afin que leur production soit davantage mise en valeur sur le marché.

Mais il n'y a pas que la cerise qui rencontre quelques difficultés ; l'abricot également, mais dans une moindre mesure. Pour toute la filière arboricole en fait, le début des vacances devrait permettre au marché des fruits de se stabiliser.