Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La CFDT de la STAS rejoint le mouvement du 17 novembre

lundi 5 novembre 2018 à 21:36 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le syndicat CFDT de la STAS a déposé un préavis de grève pour le 17 novembre. Il s'agit de permettre aux salariés de la compagnie de bus et de tram de l’agglomération de Saint-Étienne de participer au mouvement contre la hausse du prix des carburants.

Certains salariés de la Stas pourront être en grève le 17 novembre (image d'illustration)
Certains salariés de la Stas pourront être en grève le 17 novembre (image d'illustration) © Radio France -

Saint-Étienne, France

Le mot d'ordre de la CFDT est clair : non à la baisse du pouvoir d'achat.  Et c'est dans une logique de contestation de la politique actuelle du gouvernement, que le syndicat veut permettre aux salariés de la STAS de faire grève le 17 novembre pour pouvoir participer aux rassemblements contre la hausse des prix du carburant.  Car même si ses adhérents travaillent dans une société de transport en commun, ce sont des citoyens comme les autres, explique en substance un dirigeant de la CFDT. Des salariés qui voient, eux aussi, baisser leur pouvoir d'achat quand ils se rendent sur leur lieu de travail. 

La CFDT dit soutenir le "mécontentement citoyen" contre l'augmentation des prix à la pompe, mais lie ce combat également à la lutte contre la "taxation complémentaire des retraites". 

En revanche, le syndicat précise : il n'accepte pas la "récuperation politique" (par les extrêmes notamment) de ce mouvement du 17 novembre. La CFDT a conscience des tentatives d'instrumentalisation, mais cela ne doit pas l’empêcher de défendre le pouvoir d'achat des salariés et des retraités dit-elle.

La CFDT est le premier syndicat de la Société de transports de l'agglomération stéphanoise.