Économie – Social

La CFDT dévoile son enquête sur la souffrance au travail

Par Julien Jean, France Bleu Maine lundi 30 mars 2015 à 16:37

souffrance au travail
souffrance au travail © Maxppp

Le syndicat a interrogé 2 000 salariés du public et du privé dans les Pays de la Loire. 60% considèrent que le travail a un effet négatif sur leur santé.

Les salariés sont-ils heureux au travail ? C'est la question à laquelle a voulu répondre la CFDT qui a mené entre 2010 et 2014 une vaste enquête dans les entreprises et les administrations des Pays de la Loire. L'objectif était d'arriver à quantifier le mal-être au travail. Dans la région, près de 18 000 salariés (dont 2 000 en Sarthe, travaillant essentiellement chez O2, à la Mission locale du Mans, à la Poste, à la Chambre d'agriculture ou au Crédit Agricol) ont répondu anonymement à un questionnaire réalisé par le syndicat et des psychosociologues. 3 grands thèmes étaient abordés : le sens et les relations au travail, l'organisation du travail et les perspectives professionnelles, et la santé des salariés. 

Des résultats éloquents

Que ce soit dans le public ou dans le privé, 1 personne interrogée sur 2 dit ne pas être motivée par son travail, subir des pressions psychologiques et envisager sérieusement de démissionner. 37% estiment n'avoir aucune reconnaissance de leur hiérarchie et ce malgré une surcharge de travail. D'ailleurs, 1 salarié sur 4 ramène du travail d'ailleurs à la maison alors qu'ils ne sont que 16% a déclaré avoir des perspectives professionnels. Enfin dernier chiffre qui interpelle : 63,5% des salariés considèrent que le travail a un effet négatif sur leur santé.

Un outil inédit

La CFDT va maintenant communiquer et expliquer cette enquête aux différents dirigeants concernés. "Pour la première fois, nous pouvons nous appuyer sur des éléments chiffrés indiscutables qui confirment ce que nos élus ressentent dans les entreprises" explique Céline Fortier, Secrétaire générale de la CFDT de la Sarthe. Elle espère ainsi pouvoir renouer le dialogue social et trouver des solutions concrètes dans les entreprises et les administrations dont les salariés ont été sondés. 

CFDT - BOB

En Sarthe, des discussions sont par exemple d'ores et déjà engagées chez O2 en vue d'un accord sur qualité de vie au travail qui pourrait intervenir en juin. Enfin les délégués CFDT poursuivent leur enquête. Le questionnaire a été transmis aux agents des villes de Coulaines et d'Allonnes.