Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La CFDT lance une appli pour les saisonniers

jeudi 19 juillet 2018 à 4:25 Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

La CDFT met à disposition des saisonniers une application pour téléphone portable. "Ma saison" résume les principaux droits des salariés employés comme saisonniers dans les campings, les hôtels ou les restaurants.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Aubenas, France

Heures sup, contrats de travail, périodes d'essai, les litiges sont nombreux avec les saisonniers. Des saisonniers parfois surpris de la faiblesse de la rémunération au vu de leur temps passé au travail. 

Ma saison, une appli pour mieux connaître ses droits 

La CFDT propose pour cet été à tous les saisonniers mais aussi aux employeurs cette application disponible pour portable. On y trouve le résumé des articles du code du travail  concernant les saisonniers. Les termes sont volontairement simples. L'appli possède également une rubrique heures supplémentaires qui sonne lorsque vous dépassez le taux légal.  

De surprenantes périodes d'essai

Les pratiques douteuses existent aussi. Ainsi, ce recours sur une journée à une vingtaine de personnes soi-disant pour une période d'essai. Le patron du camping leur fait nettoyer les mobile-home après l'hiver. A la fin de la journée il n'en garde que deux jugés les meilleurs. Les autres ont travaillé gratuitement toute la journée et la plupart ne tente aucune action en justice pour une période aussi courte.  

Mais les litiges les plus fréquents portent sur le paiement des heures supplémentaires. Les heures sup peuvent dépasser le taux légal de 48 heures par semaine. Le patron ne paie parfois que le salaire établi par le contrat et "oublie" les heures sup, ou les paie "au black".