Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Économie – Social

La CGPME réclame le retrait du recours contre la Cité de la Gastronomie de Dijon

Ce lundi, la CGPME, organisait à Dijon une conférence de presse. Elle plaide pour le retrait du recours déposé par Emmanuelle Bichot, recours qui vise à contrer le projet de Cité de la Gastronomie.

La CGPME tenait une conférence lundi 2 mai à Dijon.
La CGPME tenait une conférence lundi 2 mai à Dijon. © Radio France - Thomas Nougaillon

Dijon, France

L'appel de François Rebsamen a été entendu. Il y a quelques jours, passablement échaudé par le recours déposé par le groupe "Agir pour Dijon" (présidé par Emmanuel Bichot contre la cité de la gastronomie), le maire de Dijon avait réuni les principaux acteurs économiques de l'agglomération pour leur demander de faire pression sur le conseiller municipal d'opposition afin qu'il retire ce recours. Ce lundi, la CGPME, organisait une conférence de presse en ce sens. Autour de la table : Benoît Willot son président, Vincent Martin, président de la Fédération Régionale des Travaux Publics, Frédéric Demongeot, président de la Fédération Française du Bâtiment et Xavier Mirepoix, président de la CCI.

Le recours risque de bloquer le projet

Le problème de ce recours c'est qu'en empêchant l'acquisition du site de l'ancien hôpital par Eiffage, il bloque le projet, et peut-être pour plusieurs années. Benoît Willot, président de la CGPME de Côte-d'Or, veut s'adresser directement à Emmanuel Bichot : "Je lui demande vraiment officiellement de retirer son recours puisque s'il est porteur de soutien au PME-TPE de notre département et de notre ville, il doit le retirer sinon on pourrait le considérer comme un ennemi de l'économie, un ennemi de nos entreprises parce que là c'est vraiment comme ça qu'il se positionne. Le recours suspensif ne nous permet pas d'envisager ce qu'on envisageait, ce serait un coup porté très fort à nos l'économie locale on lui demande de retirer son recours dans l'intérêt de nos TPE. Sinon on en tirera les conséquence sur vision qu'il a et l'ambition qu'il a que nos entreprises se portent bien."

Là vraiment, de la politique politicienne, vraiment on s'en fout, excusez moi du terme, mais c'est pas notre soucis.
- Benoît Willot, président de la CGPME 21

Un projet qu'on a tous soutenu, il faut être tous derrière maintenant."

La cité de la gastronomie, selon les principaux intéressés, c'est un projet global de 250 millions d'euros, avec 25 millions de chiffres d'affaires répercutés directement sur les entreprises locales de travaux publics et ce sont aussi 250 emplois à la clé.