Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Retraites - SNCF : la CGT-Cheminots appelle également à une grève reconductible dès le 5 décembre

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Après SUD-Rail et l'Unsa ferroviaire, le premier syndicat de la SNCF, la CGT-Cheminots, appelle ce vendredi sur son compte Twitter à une grève reconductible à partir du 5 décembre pour protester contre la réforme des retraites.

Plusieurs syndicats de cheminots appellent à une grève reconductible dès le 5 décembre contre la réforme des retraitess
Plusieurs syndicats de cheminots appellent à une grève reconductible dès le 5 décembre contre la réforme des retraitess © Maxppp - Sadak Souici / Le Pictorium

Après SUD-Rail et l'Unsa ferroviaire, la CGT-Cheminots lance un préavis de grève reconductible à la SNCF à partir du 5 décembre contre la réforme des retraites. Sur son compte Twitter, le premier syndicat de la SNCF "appelle les cheminots à s'inscrire massivement dans la grève le 5 décembre et à participer aux assemblées générales pour décider des suites". La CGT-Cheminots estime que "le rapport de forces peut et doit être supérieur à celui de 2018", une allusion à la grève de trois mois engagée l'an passé contre la réforme ferroviaire, à raison de deux jours sur cinq.

Selon le syndicat, "les contours de la future réforme des retraites sont rejetés massivement par les cheminots". Il exige "l'amélioration du régime général" actuel de retraite et "la réouverture du régime spécial" des cheminots de la SNCF "par son extension" à toute "la branche ferroviaire". L'Unsa ferroviaire (2e syndicat à la SNCF), SUD-Rail (3e syndicat) et FO-Cheminots (5e, non représentatif) ont aussi appelé à une grève reconductible à partir du 5 décembre. Un seul syndicat manque, pour l'heure, à l'appel : la CFDT-Cheminots. Mais il n'est pas exclu qu'il rejoigne le mouvement a expliqué à l'AFP Sébastien Mariani, son secrétaire général adjoint. "Tout est ouvert. On attend une réponse très claire et intelligible du gouvernement. En fonction de la réponse, tout sera possible, y compris une grève à une date à déterminer. La décision du gouvernement est primordiale", a-t-il déclaré. L'exécutif doit faire des propositions d'ici le 22 novembre.

La "clause du grand-père" pour ménager les régimes spéciaux ?

L'annonce de la CGT-cheminots intervient alors que le gouvernement se divise à nouveau sur la "clause du grand-père" qui consiste à n'appliquer la réforme des retraites qu'aux futurs travailleurs. Seuls les jeunes actifs seraient concernés par le nouveau système universel, et les autres conserveraient leurs droits acquis. 

Le chef de l'État y songe pour ménager les régimes spéciaux, notamment la SNCF et la RATP. Mais le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye est contre. "Si on (le) fait pour une profession, il faut (le) faire pour tout le monde, question d'équité, ça veut dire que l'on renonce à la réforme", a-t-il déclaré mercredi dans Le Parisien, avant d'être recadré par l'exécutif.

  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu