Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La CGT crie son amour pour le service public avec des animations à Dijon

dimanche 30 septembre 2018 à 16:13 Par Sophie Allemand, France Bleu Bourgogne

"J'aime le service public" voici le slogan du syndicat, venu défendre ses hôpitaux, ses écoles et administrations auprès des passants. La CGT organisait une réunion festive place Darcy à Dijon ce samedi 29 après-midi.

Un stand de massage tenu par des membres CGT du service public hospitalier, place Darcy
Un stand de massage tenu par des membres CGT du service public hospitalier, place Darcy © Radio France - Sophie Allemand

Place Darcy, Dijon, France

Ce n'est pas par une manifestation, mais bien par un rassemblement festif en plein cœur de Dijon, que les syndicalistes de la CGT ont cette fois exprimé leurs convictions. Place Darcy, ce samedi 29 septembre, les représentants de différents corps de métiers ont animé des ateliers pour les enfants, des ateliers santé, ainsi qu'un concert. 

Ils revendiquent un service public nécessaire, mais se plaignent de conditions de travail difficiles, en raison des baisses budgétaires. 

"Sans le service public de santé, comment je me soignerais ?" s'expriment les passants  - Radio France
"Sans le service public de santé, comment je me soignerais ?" s'expriment les passants © Radio France - Sophie Allemand

Un rassemblement en vue des élections des représentants de la fonction publique en décembre prochain, mais surtout contre la promesse faite par Emmanuel Macron durant sa campagne de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires

C'est surtout le concert des "Betteraves fourragères" qui a attiré les curieux ... Impossible de passer à côté ! - Radio France
C'est surtout le concert des "Betteraves fourragères" qui a attiré les curieux ... Impossible de passer à côté ! © Radio France - Sophie Allemand

Un manque d'effectif marquant 

Certains étaient aussi là dénoncer leurs conditions de travail : un manque d'effectif dans les hôpitaux, le périscolaire ou encore les crèches, entraînant une fatigue morale et physique

Il y a beaucoup de promiscuité, beaucoup de violence, qui a augmenté depuis deux ans. Dernièrement, un patient a cassé le bras d'un autre - Delphine Chrétien, aide soignante à l'hôpital psychiatrique de Dijon. 

Delphine Chrétien sort de sept mois de grève. Elle travaille à la Chartreuse, l'hôpital psychiatrique de Dijon, en tant qu'aide soignante de nuit dans un service d'addictologie. "Le service public est indispensable, même en psychiatrie ! Mon service est toujours plein," explique-t-elle. Parfois les patients doivent dormir sur des lits de camp, dans des bureaux, car les chambres ne sont pas assez nombreuses.

Témoignage de Delphine Chrétien, aide soignante à la Chartreuse

Un témoignage qui prend une résonance toute particulière, alors que les urgentistes du CHU de Dijon prévoient de se mettre en grève illimitée ce lundi. 

Et, vous ... Vous l'aimez votre service public ?

Nous avons interrogé les passants et les avis sont mitigés :

  • "Le service public ? Il faut qu'il existe, toujours ! " - Michel
  • "Oulah ... Le service public, ce n'est plus le service public " - Laurent
  • "Il faut garder les fonctionnaires, bien sûr ! Je veux des êtres humains moi, le service public, ça donne de la vie à une ville" - Brigitte
  • "Il faut du privé et du public, les deux sont bien" - Henri

Vous, le service public, ça vous évoque quoi ?