Économie – Social

La CGT passe les compteurs électriques de 800 000 usagers en heure creuse en Vaucluse

Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse jeudi 2 mars 2017 à 18:23

Les Robins des Bois de la CGT jouent au Père Noël avec des compteurs en heures creuses
Les Robins des Bois de la CGT jouent au Père Noël avec des compteurs en heures creuses - CGT Mines Energie

Pour peser sur les négociations salariales et dénoncer les investissements hasardeux d'ENEDIS, la CGT a passé les compteurs électriques de 800 000 usagers du Vaucluse, du nord des Bouches-du-Rhône et du Gard en heures creuses.

Le syndicat CGT Mines Energie de Vaucluse a décidé en assemblée générale des salariés d'ENEDIS de bloquer les compteurs électriques de 800 000 usagers en heures creuses. La CGT veut ainsi peser sur les négociations salariales car selon le syndicat "l'augmentation des salaires est de zéro" en raison de l'inflation. La CGT Mines Energie dénonce aussi des investissements hasardeux comme Hinkley Point en Angleterre et l'augmentation de la part dévolue aux actionnaires.

Renvoyer l’ascenseur avec un tarif réduit

Le passage en heures creuses s'est produit dans la nuit de dimanche à lundi. Le syndicat explique que 800 000 usagers sont concernées entre le Vaucluse, le nord des Bouches du Rhône et une petite partie du Gard dans un triangle entre les Saintes-Maries-De-La-Mer, Bollène et Apt.

Thierry Raillon, le secrétaire du syndicat CGT Mines Energie de Vaucluse explique que les Robins des Bois de la CGT veulent "renvoyer l’ascenseur aux usagers embêtés sur les délais de raccordement, les délais de dépannage ou la qualité de fourniture."

Thierry Raillon (CGT) : "Des tarifs réduits pour renvoyer l’ascenseur à 800 000 usagers en Vaucluse"