Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La chambre d'agriculture de la Marne inquiète face à l'écotaxe

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Face à la grogne des agriculteurs concernant l'écotaxe, le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll, avoue qu'il y a "certainement des choses à améliorer" dans sa mise en oeuvre. La chambre d'agriculture, elle, demande à ce qu'elle ne soit pas appliquée sur les trajets courts. Son président, Maximin Charpentier était notre invité à 7H45.

Un tracteur dans un champ
Un tracteur dans un champ © Maxppp

Les agriculteurs ont manifesté leur opposition à l'écotaxe ce mardi, en masquant les caméras installées depuis le mois de juillet sur un portique qui enjambe la voie rapide de Reims à Rethel, à hauteur d'Isle sur Suippes.

Les agriculteurs ne paieront pas directement cette écotaxe, puisque les tracteurs ne sont pas concernés, mais les transporteurs répercuteront inévitablement cette taxe sur leurs clients, or les agriculteurs sont les premiers "transporteurs" de France

Selon le ministère de l'agriculture, le coût augmentera d'environ 3% à la tonne . La compétitivité des agriculteurs est donc en jeu et le consommateur risque lui aussi de voir augmenter les prix.

"Il faut que cette écotaxe ne s'applique pas aux petits trajets"

Maximin Charpentier, le président de la chambre d'agriculture de la Marne, était notre invité à 7H45.

Maximin Charpentier, président de la chambre d'agriculture de la Marne

Autre inquiétude des agriculteurs: la PAC, la Politique Agricole Commune. Les aides européennes vont être redistribuées dans les régions, mais la Champagne-Ardenne devrait perdre 128 millions d'euros par an.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess