Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une casse sociale menace la chambre de commerce et d'industrie Bordeaux Gironde

mardi 10 juillet 2018 à 12:43 Par Aurélie Bambuck, France Bleu Gironde

Les élus et collaborateurs de la CCI Bordeaux Gironde dénoncent la casse annoncée de leur service. Le gouvernement est en train de réformer les CCI avec des diminutions de budgets qui menacent l'avenir de ces chambres qui représentent 70 000 entreprises et 180 salariés en Gironde.

Elus et collaborateurs de la CCI ont manifesté ce mardi place de la bourse
Elus et collaborateurs de la CCI ont manifesté ce mardi place de la bourse © Radio France - Aurélie BAMBUCK

La Chambre de commerce et d'industrie bordeaux gironde est inquiète pour son avenir. Une cinquantaine d'élus et de collaborateurs se sont rassemblés ce mardi matin devant le siège de la CCI, place de la Bourse, pour dénoncer une casse annoncée. Le gouvernement vient en effet de décider de diminuer leur budget, via la diminution d'une taxe. Une nouvelle baisse après des années de restrictions dénonce la CCI.

Un budget en baisse depuis 2015

La CCI de Bordeaux Gironde comme les autres chambres de France,  ont déjà connu plusieurs diminutions via la baisse de la taxe pour frais de chambres : 37% sur 3 ans de 2015 à 2017, explique Patrick BOURDAIS, représentant des salariés de la CCI Bordeaux Gironde. Fin 2017, on nous annonce une baisse de 18 %, et là on vient d'apprendre une baisse de 100 millions d'euros par an sur 4 ans, il y a une imprévoyance, dénonce Patrick BOURDAIS, la CCI ne peut pas prévoir sur les années à venir

9000 emplois supprimés en 9 ans

Patrick BOURDAIS dénonce une casse sociale .

5000 emplois ont déjà été supprimés au niveau national,  4 000 autres doivent l'être sur les 4 prochaines années —Patrick Bourdais, représentant des salariés de la CCI Bordeaux Gironde

On ne peut pas rester comme ça, il y a un savoir faire, des compétences à la CCI qui risquent d'être balayés d'ici quelques années. Le vice président de la CCI, Philippe Loiseau, insiste :

Nous vivons à 35% avec les taxes payés par les entreprises, avec cette réforme, l'état nous supprime ces aides —Philippe Loiseau, vice président de la CCI Bordeaux Gironde

Et Philippe Loiseau de conclure, il faut arrêter , sinon ça sera dramatique pour nos territoires.