Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La chasse aux bonnes affaires est ouverte

samedi 31 août 2013 à 15:09 Par Bénédicte Courret, France Bleu Nord

Est-il possible de faire de bonnes affaires à la Braderie de Lille ? France Bleu Nord a mené son enquête. Résultat : la nuit semble être un très bon moment pour négocier avec des bradeux fatigués. Les vendeurs auraient aussi tendance à casser les prix lors des dernières heures de la Braderie.

Pascal et Sonia, négociateurs fermes.
Pascal et Sonia, négociateurs fermes. © Radio France - - BC

Pascal et Sonia font des pauses tous les 30 mètres. Le vase gigantesque qu'ils ont acheté doit peser aux alentours de 40 kilos. Mais ils sont ravis. Ces deux Alsaciens sont des habitués de la Braderie de Lille. Cette année, ils sont venus la veille de l'événement faire du repérage , et ce samedi, ils repartent avec une camionnette bien chargée .

Comment (bien) négocier ?

Antiquaires de métier, ils connaissent les ficelles pour bien négocier. A l'approche d'un objet qui leur plaît, Pascal et Sonia se répartissent les rôles. Lui joue le client intéressé ; elle, l'épouse revêche qui tient serrés les cordons de la bourse.

Pascal et Sonia ont un numéro bien rodé pour faire baisser les prix. - Radio France
Pascal et Sonia ont un numéro bien rodé pour faire baisser les prix. © Radio France

Leur numéro est bien rodé. Pascal rigole en racontant leur technique : "Je m'approche, Madame râle, nous nous éloignons, nous allons parfois jusqu'à faire semblant de nous disputer... En général, le vendeur se ramollit". Et c'est ce qui permet à Pascal et Sonia d'emporter un vase à 150 euros plutôt que 200 , et surtout une lampe design à 220 euros plutôt que 800.

Charlotte, Joseph et leur maman étaient debout dès 5h30 ce samedi. - Radio France
Charlotte, Joseph et leur maman étaient debout dès 5h30 ce samedi. © Radio France - - BC

Pascal et Sonia ne décourageraient sans doute pas les bradeux plus accros. Certains passent jusqu'à 33 heures d'affilée derrière leur étal au cours du week-end. 

"Faire du vide avant la rentrée des classes"

En matière d'assiduité, Joseph et Charlotte font assez fort pour leur âge. À 9 et 10 ans, ils sont à leur poste depuis 8h avec leur maman . Leurs jouets "de petits" sont soigneusement présentés sur leur emplacement. Sans émotion apparente, ils tiennent en main la liste de ces objets et les prix correspondants. "J'ai pianoté sur internet pour estimer les tarifs" dit la maman. Résultat : les prix des jouets de ses enfants varient de 5 à 25 euros . Mais pour elle, l'objectif du week-end est surtout de "faire du vide avant la rentrée des classes".

Aziz a récolté trente euros la première matinée de braderie, mais il veut garder le sourire. - Radio France
Aziz a récolté trente euros la première matinée de braderie, mais il veut garder le sourire. © Radio France - - BC

"L'argent n'est pas le plus important" confirme Aziz qui, depuis le début de la matinée ce samedi, n'a pas vendu grand-chose. Pour lui, "le sourire, l'échange, les rencontres priment". Aziz a tout de même fait le trajet depuis la région parisienne pour tenter d'écouler un stock de lustres colorés, de petits œufs dorés, de bijoux, etc. D'autres bradeux admettent franchement qu'ils viennent aussi pour arrondir la fin de mois . L'une des voisines de Braderie d'Aziz assure qu'elle a gagné 150 euros l'année dernière.

Venez la nuit ou à la fin de la Braderie

S'il faut l'avis d'un expert, Jacques Richir, adjoint à la mairie de Lille en charge de la Braderie, est l'homme de la situation. Or, pour lui, c'est promis, on fait encore de bonnes affaires à la Braderie. En particulier dans la nuit de samedi à dimanche entre minuit et 3h, et dimanche en fin de journée de 16h à 19h. Des moments où les bradeux baissent un peu la garde sans doute. /node/a942e6f1-0f09-11e3-bc82-782bcb7402be

"Pour les bonnes affaires, venez la nuit"