Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La Châtre : le futur parc commercial divise les commerçants du centre-ville

mercredi 26 décembre 2018 à 4:27 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

La mairie de La Châtre, dans l'Indre, a délivré un permis de construire pour un futur parc commercial qui doit ouvrir ses portes en 2020. Ce projet interpelle déjà les commerçants du centre-ville.

Dans le futur parc commercial, il devrait y avoir des enseignes de chaussures, de vêtements ou encore d'alimentaire bio.
Dans le futur parc commercial, il devrait y avoir des enseignes de chaussures, de vêtements ou encore d'alimentaire bio. © Radio France - Aurore Richard

La Châtre, France

Un parc commercial va voir le jour à La Châtre en 2020, avenue d'Auvergne. La mairie a délivré un permis de construire le 23 octobre dernier. Des magasins de vêtements, de chaussures, ou encore d'électroménager devraient s'installer sur plus de 5 000 m². Ce projet fait beaucoup parler les commerçants du centre-ville et ils sont partagés. 

"Si c'est un magasin de chaussures qui vend du bas-de-gamme, cela ne nous inquiète pas, on ne sera pas sur le même marché. S'ils font de la bonne chaussure, de qualité, comme nous, cela nous enlèvera des parts de marché", explique Séraphin Langlet qui vend bottines et escarpins dans le centre-ville.

Pour Dominique Langlois, une autre commerçante, les clients vont rester sur le parc parce qu'ils vont trouver tout ce qu'il faut et elle va encore voir baisser le nombre de ses clients. "Tous les mois, j'ai déjà 20% de chiffres d'affaires en moins donc avec le centre commercial, je ne me fais pas d'illusion. Je vais être amenée à fermer", se soucie la gérante d'un magasin de vêtements pour femmes. 

Je vais être amenée à fermer", Dominique Langlois, commerçante

Elle s'inquiète aussi pour un couple qui doit ouvrir une boutique bio dans le centre-ville alors qu'une enseigne bio pourrait aussi s'installer sur le parc commercial. 

En revanche, ce projet donne de l'espoir à Sylvie Picot qui tient un magasin de vêtements. "Les gens resteront peut-être plus le samedi sur La Châtre parce que là, vu qu'il y a de moins en moins de magasins, les gens partent dans les grandes villes", souligne-t-elle. Pour elle, la concurrence va redonner du dynamisme au centre-ville parce qu'il faudra se démarquer, elle va par exemple miser sur des chaussettes fabriquées en France.

La mairie et le promoteur vont choisir ensemble les futurs magasins du parc commercial

Pour le maire de la commune, Patrick Judalet, ce projet ne doit pas se faire au détriment des commerçants du centre-ville. C'est d'ailleurs pour cela que la mairie et le promoteur ont signé une convention, afin de choisir ensemble les futures enseignes et selon le maire, ce parc doit même servir le centre-ville. "Je crois qu'il faut qu'on capte notre bassin de vie qui représente 10 à 12 000 habitants et il faut que le centre-ville en profite", prévoit le maire de La Châtre. 

Le budget de ce parc commercial est actuellement estimé à près de 7 millions d'euros.