Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

La cité administrative de Guéret ne sera plus dans le froid : l'État investit pour sa rénovation

-
Par , France Bleu Creuse

La cité administrative de Guéret va recevoir 5 millions d'euros pour faire des travaux de rénovation. Le chantier consistera essentiellement à isoler les façades extérieurs mais aussi à réaménager le commissariat de police.

5 millions d'euros vont servir à rénover le bâtiment
5 millions d'euros vont servir à rénover le bâtiment © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Guéret, France

Guéret doit recevoir 5 millions d'euros pour rénover sa cité administrative, place Bonnyaud. La préfecture de la Creuse a été sélectionnée pour bénéficier du "grand plan d'investissement" de l'État qui s'élève à un milliard d'euros pour la rénovation de ses cités administratives. Sur les 56 existantes en France, 39 ont été retenues.  Aujourd'hui 400 personnes travaillent dans le bâtiment guérétois. Il regroupe huit services de l'État et deux associations. Construit entre le XVIIIe siècle et les années 1970, il mérite un bon rafraîchissement pour certains employés. Les travaux doivent permettre une meilleure isolation thermique et de rassembler plus de services. Le commissariat doit aussi être réaménagé. 

Froid et courants d'air

Aujourd'hui, il fait froid à la cité administrative :  "L'air passe entre le mur et la fenêtre. On doit rajouter une épaisseur, une écharpe ou un pull." assure une salariée qui y travaille depuis plusieurs années. Selon elle, les bureaux sont souvent sujets aux courants d'air. 

Actuellement, l'isolation est loin d'être optimale : "en terme énergétique, les bâtiments sont obsolètes, il y a une déperdition. Clairement une phase de travaux est nécessaire pour en assurer la pérennité" confirme Nicolas Chevalier, architecte des bâtiments de France en Creuse.

C'est pourquoi l'essentiel des travaux va consister à isoler le bâtiment par les façades extérieures, sauf celle historique qui donne sur la place Bonnyaud. D'autres parties inoccupées de la cité administrative seront réaménagées pour accueillir des services de l'État qui se trouvent actuellement dans un parc locatif privé (comme l'Agence régionale de santé ou le centre des finances publiques de Saint-Vaury). 

Ces locaux sont actuellement inoccupés.  - Radio France
Ces locaux sont actuellement inoccupés. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

"Guéret sélectionné grâce au plan particulier pour la Creuse" 

Le projet a été sélectionné en grande partie grâce au plan particulier pour la Creuse selon Magali Debatte, la préfète du département. "Les locaux ne sont pas si vétustes. Il y a des cités administratives en France qui sont beaucoup plus dégradées. Sans le plan particulier pour la Creuse, il aurait été beaucoup plus compliqué d'être retenu dans ce "grand plan d'investissement." assure -t-elle. 

La rénovation thermique va permettre d'économiser plus de la moitié des frais de chauffage. "Ce qui représente plus de 100 000 euros par an." explique Magali Debatte. 

Le commissariat de police pourra être réaménagé.  - Radio France
Le commissariat de police pourra être réaménagé. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

L'espace du commissariat de police amélioré

Ces cinq millions d'euros vont également permettre d'agrandir et de réaménager le commissariat de police qui se trouve également dans la cité administrative en utilisant le deuxième étage des locaux actuellement inoccupé. Aujourd'hui, le public qui doit se rendre au premier étage doit passer devant le local de dépôt d'arme et les cellules de garde à vue. " On voudrait isoler la partie professionnelle du commissariat et la partie accessible au public" indique le commissaire François Gaillard. L'augmentation de l'espace permettrait aussi "un meilleur accueil du public" ajoute le commissaire. 

Le public doit passer devant le local de dépôt d'arme (L.D.A) et les cellules de garde à vue (au fond) - Radio France
Le public doit passer devant le local de dépôt d'arme (L.D.A) et les cellules de garde à vue (au fond) © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Le début des travaux est prévu pour 2020. Le chantier devrait se terminé en 2023. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu