Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La CLCV dénonce le manque de transparence des tarifs des auto-écoles

-
Par , France Bleu

Le prix du permis de conduire et le coût des auto-écoles dans le collimateur de la CLCV. L'enquête de l’association, publiée ce vendredi, montre que les tarifs varient du simple au double

La CLCV dénonce l'opacité des tarifs des auto-écoles
La CLCV dénonce l'opacité des tarifs des auto-écoles © Radio France - Catherine Grain

La CLCV public ce vendredi son enquête qui a scruté 600 auto-écoles sur les différents tarifs qu'elles pratiquent pour les apprentis conducteurs. Principal reproche de l'association : l'information est loin d'être claire et il est donc difficile de comparer les prix. D'abord, 14 % des auto-écoles n'affichent pas leurs tarifs sur leur vitrine. Et quand ils sont affichés, ils sont incomplets. On ne voit presque jamais le taux de réussite des auto-écoles. Quant aux prix eux-mêmes, ils varient du simple au double selon les villes, pour le forfait le plus fréquent qui comprend 20 heures de conduite. Il coûte 699 euros à Lille et 1 700 euros à Paris. Et à l'intérieur des villes aussi les prix varient beaucoup. Par exemple à Paris les forfaits vont de 750 à 1 700 euros. Qui plus est, 20 heures de conduite suffisent rarement. Les auto-écoles devraient donc aussi indiquer le prix du forfait de 30 heures.

Standardiser l'affichage pour y voir plus clair

Pour que les candidats au permis de conduire puissent comparer les prix d'une auto-école à une autre, la CLCV demande que l'affichage des prix des différents forfaits soit standardisé. Et que leur contenu précis (nombre d'heures de leçons sur simulateur, durée de la conduite effective au volant d'une voiture), soit détaillé. Tout comme les prix des heures supplémentaires au delà du forfait quand celui-ci ne suffit pas à décrocher le permis. Enfin la CLCV réclame une baisse de la TVA sur le permis de conduire, estimant qu'il s'agit là d'un service public, au même titre que l'accès à l'énergie. 

Depuis le 20 juillet, les auto-écoles peuvent dispenser dix heures de leçon de conduire sur simulateur contre cinq heures seulement auparavant. Ce qui représente la moitié des heures obligatoires pour passer le permis. Une mesure qui vise à baisser les prix pour les candidats. L'Etat a aussi mis en place une aide fiscale pour aider les auto-écoles à s'équiper de simulateurs

L'enquête complète est ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess