Économie – Social DOSSIER : Le dossier des cliniques privées du Nord Franche-Comté

La clinique de Montbéliard placée en liquidation judiciaire

Par Faustine Mauerhan et Pierre Coquelin, France Bleu Belfort-Montbéliard mardi 27 octobre 2015 à 16:32 Mis à jour le mardi 27 octobre 2015 à 19:34

La clinique des Portes du Jura à Montbéliard.
La clinique des Portes du Jura à Montbéliard. © Maxppp - .

Le tribunal de commerce de Belfort examinait le cas de la clinique des Portes du Jura de Montbéliard ce mardi après-midi et il a prononcé la liquidation de l'établissement. La clinique fermera vendredi 30 octobre.

Le couperet est tombé pour la centaine de salariés de la clinique de Montbéliard. Ils attendaient depuis plusieurs semaines, finalement ce mardi après-midi, le tribunal de commerce de Belfort a tranché : l'établissement est placé en liquidation judiciaire. Il fermera ses portes ce vendredi 30 octobre.

Des discussions.... en vain

Cette annonce n'est pas vraiment une surprise pour les salariés. La semaine dernière quand le tribunal a mis sa décision en délibéré, ils avaient déjà perdu espoir. Pourtant, il y a eu beaucoup de tentatives pour sauver la clinique. Selon l'avocat de la SCI Porte du Jura, le propriétaire de l'établissement, le groupe aurait même discuté avec la mairie de Montbéliard mais en vain.

Les salariés n'ont pas souhaité s'exprimer à la sortie du tribunal. Pour l'instant, aucune information sur leur avenir. Une petite partie pourrait être reprise par la clinique de la Miotte à Belfort. En ce qui concerne le bâtiment, l'avocat de la SCI indique que des offres d'achats sont envisagées, y compris dans d'autres domaines que le médical.

"Les services de l'Etat s'efforceront de favoriser toute possibilité de reprise rapide des personnels concernés" selon le préfet du Doubs. Une solution pour la poursuite des soins sera assurée pour les patients actuellement pris en charge par la clinique de Montbéliard. Le député du Doubs, lui, demande sur Twitter, une réunion de crise.

Marie-Noëlle Biguinet, la maire de Montbéliard se dit "révoltée et triste ! Je suis catastrophée pour les habitants de Montbéliard et de son agglomération. Ils n'auront plus d'offre de soins privés dans les prochains jours, plus d'offres de soins public dans les prochains mois lorsque tous les services de santé seront regroupés sur le site médian. Le pire, c'est que c'est l'argent qui a primé avant l'intérêt général ! c'est très grave."

Marie-Noëlle Biguinet, la maire de Montbéliard se dit révoltée

Denis Sommer, maire de Grand-Charmont et vice-président de la région Franche-Comté suit le dossier de près. "L'ARS, l'agence régionale de santé a confirmé la nécessité d'avoir dans le nord Franche-Comté 2 cliniques privées sur Belfort et Montbéliard. Malgré la liquidation judiciaire, il ne faut pas perdre espoir. Nous allons travailler pour trouver une solution pour le Pays de Montbéliard. Avec le nouvel hôpital; il y aura par exemple une forte demande de soins de suite; des soins d'après hospitalisation. Pourquoi pas alors installer des lits dans la polyclinique de Montbéliard ? Les discutions et les négociations se poursuivent. Il faut que dans 3-4 mois nous puissions présenter un projet viable. "

Denis Sommer, le maire de Grand-Charmont ne veut pas perdre espoir