Économie – Social

La colère gronde à la cantine du Lycée Simone-Weil de Dijon

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne dimanche 17 septembre 2017 à 16:20

L'entrée du lycée Simone-Weil 1 Rue Pelletier de Chambure à Dijon
L'entrée du lycée Simone-Weil 1 Rue Pelletier de Chambure à Dijon - Google Maps

Les lycéens de Simone-Weil doivent manger avec un lance-pierre. En effet selon un collectif de parents en train de se constituer, plusieurs fois par semaine, certains d'entre eux ne bénéficieraient que de 22 minutes pour déjeuner le midi. En colère, ils ont distribué des tracts et vont manifester.

Le Lycée Polyvalent Simone-Weil c'est un établissement qui compte un peu plus de 900 élèves, les formations vont de la seconde générale au BTS en passant par les bacs pro et les CAP. Pour certaines classes ces pauses méridiennes -très réduites- seraient un phénomène qui se reproduirait plusieurs fois par semaine. La faute à une refonte des emplois du temps lors de la dernière rentrée scolaire. Distributions de tracts, manifestations... Un collectif de parents en colère a décidé de prendre le taureau par les cornes. Après avoir demandé -en vain- à être reçus par la proviseure ils ont alerté la préfecture de Côte-d'Or, le rectorat et l'ensemble des médias dijonnais.

A gauche Samuel Garnier, professeur d'histoire-géographie au lycée Montchapet est aussi membre du syndicat Solidaires et -à droite- Fabien Bauduin l'un des parents  - Radio France
A gauche Samuel Garnier, professeur d'histoire-géographie au lycée Montchapet est aussi membre du syndicat Solidaires et -à droite- Fabien Bauduin l'un des parents © Radio France - Thomas Nougaillon

Catherine Engasser proviseure du Lycée Simone-Weil a refusé de répondre aux questions de France Bleu Bourgogne ce vendredi 15 septembre 2017. Interrogée le 14 septembre dernier par nos collègues du Bien Public elle réfutait les "22 minutes pour manger le midi". Selon elle il arrive seulement que certains élèves aient -dans le pire des cas- 35 minutes pour manger tous les 15 jours. Qui plus est a t-elle ajouté, ces emplois du temps, sont susceptibles d'être aménagés d'ici lundi prochain.

"On termine nos sandwiches en cours!"

Pourtant certains élèves sont formels "moi personnellement -dit cette lycéenne- cela me concerne trois fois par semaine et je n'ai que 20 minutes pour manger, on finit par exemple à 13 heures et on reprend à 13h20". Pour manger on se débrouille comme on peut: "on va chercher un petit sandwich à côté et parfois on le finit même en cours, la prof nous laisse faire".

Ces lycéennes témoignent de situations ubuesques dues à leur emploi du temps: elles n'ont même pas le temps d'aller aux toilettes disent certaines d'entre elles

Deux élèves du lycée ont témoigné au micro de France Bleu Bourgogne, elles confirment n'avoir que 22 minutes pour déjeuner les midis, plusieurs fois par semaine - Radio France
Deux élèves du lycée ont témoigné au micro de France Bleu Bourgogne, elles confirment n'avoir que 22 minutes pour déjeuner les midis, plusieurs fois par semaine © Radio France - Thomas Nougaillon

Selon le collectif de parents d'élèves de Simone-Weil, ces nouveaux horaires, ficelés depuis le début de l'année scolaire, poseraient des problèmes dans d'autres établissements scolaires de Dijon comme le Lycée Carnot et le Lycée Hippolyte-Fontaine. Où les élèves auraient également "une vingtaine de minutes de pause méridienne" nous a t-on dit. Selon Fabien Bauduin, beau-père d'une élève du lycée Simone-Weil, "vingt minutes pour manger, ce n'est pas possible, même les salariés disposent de 45 minutes pour manger le midi (...) c'est inhumain ce qu'on fait subir aux jeunes".

"Même pas le temps d'aller aux toilettes"

Toujours selon Fabien Bauduin, ces emplois du temps posent également d'autres soucis, les élèves n'auraient plus que trois minutes pour changer de classe entre deux cours "si vous arrivez en retard vous êtes refusés en cours, en trois minutes on n'a même pas le temps d'aller aux toilettes, il faut qu'on arrête les bêtises et que madame la proviseure se ressaisisse, qu'elle prenne enfin contact avec nous (...) mais nous, nous ne lâcherons pas".

Sur cet emploi du temps on voit qu'entre le cours "accueillir" et le cours d'Anglais les élèves de cette classe ont à peine une vingtaine de minutes de pause méridienne les lundis - Radio France
Sur cet emploi du temps on voit qu'entre le cours "accueillir" et le cours d'Anglais les élèves de cette classe ont à peine une vingtaine de minutes de pause méridienne les lundis © Radio France - Thomas Nougaillon

Mais tous les élèves du lycée Simone-Weil ne sont pas opposés à ces nouveaux emplois du temps, pour le moins serrés, selon eux cela permettrait de bénéficier du mercredi après-midi et de terminer plus tôt le soir aux alentours de 17h24. Devant le lycée et en présence de la proviseure, certains d'entre eux ce vendredi 15 septembre 2017, disaient même "soutenir" la responsable d'établissement.

La colère froide de Fabien Bauduin, sa belle-fille est élève du lycée

Vendredi 15 septembre ce tract a été distribué à 400 exemplaires devant le lycée afin de mobiliser les parents d'élèves, les lycéens et les enseignants, deux manifestations sont en train de se monter - Radio France
Vendredi 15 septembre ce tract a été distribué à 400 exemplaires devant le lycée afin de mobiliser les parents d'élèves, les lycéens et les enseignants, deux manifestations sont en train de se monter © Radio France - Thomas Nougaillon

Si rien ne change, le collectif de parents du lycée Simone-Weil a décidé d'organiser deux manifestations pour protester contre ces nouveaux emplois du temps. Elles pourraient avoir lieu les vendredis 22 et le 29 septembre 2017. A chaque fois le départ se ferait à 17 heures devant le lycée, 1 Rue Pelletier de Chambure et l'arrivée, devant la Préfecture

Le lycée Simone-Weil est situé à proximité de la place du 30 Octobre  - Aucun(e)
Le lycée Simone-Weil est situé à proximité de la place du 30 Octobre - Google Maps

La réponse du Rectorat

Interrogé par nos soins sur la refonte, visiblement plus que problématique des emplois du temps au Lycée Simone-Weill de Dijon le rectorat a fait parvenir un communiqué à la rédaction de France Bleu Bourgogne. Il assure que "la direction de l’établissement va proposer des aménagements dans les meilleurs délais. Pour le lycée Carnot et le lycée Hippolyte Fontaine, les difficultés sont en passe d’être résolues."

"Au cours de l’année scolaire 2016-2017, un travail a été engagé de refonte globale de l’organisation du temps scolaire pour tenter de trouver des solutions à l’absentéisme constaté les années précédentes. Les élèves et les enseignants ont notamment ont été consultés via leurs instances représentatives. Parmi les différents changements actés par le conseil d’administration où siègent des représentants des parents d’élèves, la pause méridienne a été réduite de 2h00 à 1h30. Le temps de repas effectif peut être réduit à 28 minutes en raison de contraintes apparues en ce début d’année scolaire dont l’augmentation importante du nombre de demi-pensionnaires (l’attente est plus longue et réduit le temps de déjeuner). La direction de l’établissement va proposer des aménagements dans les meilleurs délais. Pour le lycée Carnot et le lycée Hippolyte Fontaine, les difficultés sont en passe d’être résolues."