Économie – Social

La colle de notre enfance, Cléopâtre, est produite à Ballan-Miré

Par François Desplans, France Bleu Touraine et France Bleu lundi 29 août 2016 à 6:00

Les colles Cléopâtre sont made in Touraine
Les colles Cléopâtre sont made in Touraine © Radio France

Créée dans les années 30 à Paris, c'est en 1970 que les colles Cléopâtre se sont installées en Touraine, à Ballan-Miré. Un petit pot de colle à l'odeur d'amande qui nous rappelle tous notre enfance.

C'est LE petit pot de colle qui a accompagné et accompagne toujours des millions d'élèves dans les cours d'art plastique. Un petit pot de colle avec son capuchon et sa spatule au bout. Certains la reniflaient, d'autres en mangeaient car les colles Cléopâtre, c'est surtout une odeur. Une odeur d'amande inoubliable.

Cela fait partie des meilleurs produits au monde dans le marketing sensoriel" ( Fabrice Clabaut, directeur commercial des colles Cléopâtre )

Si cette colle Cléopâtre est connue de tous, c'est parce qu'elle a su convaincre les enseignants de l'utiliser à l'école. " C'est vraiment la colle qu'on conseille pour les maternelles. Y'a une vraie gestuelle contrairement aux colles en bâtonnets où il suffit juste de tamponner. " Et puis surtout elle est très bon marché. Moins de 50 centimes d'euros le pot de colle. Pourtant, difficile de la retrouver en nombre dans les grandes surfaces. Un empire encore réservé aux géants allemands du secteur.

Les produits ont changé mais la recette est toujours la même depuis 1930 - Radio France
Les produits ont changé mais la recette est toujours la même depuis 1930 © Radio France

L'entreprise basée à Ballan-Miré compte aujourd'hui une vingtaine de salariés. Suffisant pour fabriquer des millions de produits chaque année. Des colles bien sûr, mais aussi de la peinture, toute une gamme en loisirs créatifs, sans oublier une pâte à modeler. Au goût d'amande bien sûr.

Le reportage de Fabien Fourel

Partager sur :