Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La coloc pour personnes âgées arrive à Quimper!

-
Par , France Bleu Breizh Izel

De l'habitat groupé pour les retraités, c'est le concept de cette résidence d'un nouveau genre. Une vingtaine de logements pour personnes âgées qui ne peuvent pas rester à domicile, mais qui veulent éviter les maisons de retraite. Un projet basé sur la solidarité nommé « béguinage ».

Le créateur de ce béguinage a décidé de lancer le projet en voyant des proches qui ne voulaient pas aller en maison de retraite.
Le créateur de ce béguinage a décidé de lancer le projet en voyant des proches qui ne voulaient pas aller en maison de retraite. © Radio France - Annaïg Haute

Le béguinage est un concept né au 12ème siècle en Flandre. A l'époque, des femmes seules se rassemblaient pour se protéger. Aujourd'hui, les projets s'adressent aux personnes âgées, comme une alternative à la maison de retraite .*

« Très souvent, des personnes, sur nos paroisses, dans nos relations, nous quittaient car elles arrivaient à un âge où elles ne pouvait plus rester toutes seules chez elles et elles ne souhaitaient pas rejoindre une maison de retraite » , explique Thierry Prédignac est à l'origine du projet "Vivre en béguinage" qui existe déjà ailleurs mais qui débarque en Bretagne : « Ces gens là ce retrouvaient obligés de faire un choix à contrecoeur. Il y avait un chainon manquant dans les propositions faites aux seniors pour le bien-veillir  .

"Ne pas déposséder les seniors de leur vie" - Le maitre-d'oeuvre Thierry Prédignac

Béguinage Quimper SON

Il monte donc un premier projet dans le sud de la France, pour ceux qui : « ne veulent pas aller en maison de retraite, où on les dépossède de leur vie et on les déresponsabilise » , et déplore un systeme qui conduit à* « tomber vite dans la depression. Alors la dépendance et la mort peuvent arriver vite. »

> "Nous cherchions un habitat groupé" - Nicole, résidente*

Marie, 76 ans, voulait à tout prix éviter la maison de retraite. Elle avait déjà eu l'idée d'habiter avec ses copines, elle a donc tout naturellement été séduite par ce projet de béguinage breton : « nous cherchions un habitat groupé, ça a duré un an ou deux. Et Nicole, en consultant l'internet a vu ce projet de béguinage . Comme on avait une dimension spirituelle toutes les quatre on s'est accroché à ça, car c'est spirituel, avec un parcours chrétien » . La pimpante septuagénaire reconnaît aussi avoir été séduite par la dimension solidaire du projet « moi je fais partie de St-Vincent-de-Paul, il y a déjà beaucoup d'entraide. Là il y en aura aussi. L'idée c'est vieillir solidaire  _»_ .

Les bâtiments du béguinage quimperois viennent tout juste d'être livrés
Les bâtiments du béguinage quimperois viennent tout juste d'être livrés © Radio France - Annaïg Haute

Aujourd'hui, le bâtiment qui vient d'être construit à Quimper compte une vingtaine de logements. Le projet permet à chacun de garder son indépendance, avec des appartements personnels de deux ou trois pièces. Mais l'idée c'est aussi de* garder une vie sociale* , d'avoir des relations avec les autres résidents, dans le foyer commun (bibliothèque, coin salon...) ou dans l'espace oratoire, qui propose des temps de prières.

Tout ça est géré par l'association des résidents, qui peut décider de faire des activités et qui gère les achats, pour mutualiser des outils ou un barbecue par exemple. Deux chambres d'hôtes ont également été installées, pour économiser l'espace des chambres d'amis et limiter les frais de chauffage et d'entretien.

"C'est pas parce qu’on vieillit qu'on va se laisser manager. On veut rester maître à bord ! " - Sylvie présidente de l'association des habitants

Beguinage ENRO

Sylvie est la présidente de l'association des habitants, agée de 60 ans, elle explique que pour elle, le béguinage, c'est avant tout : avoir une vieillesse un peu plus heureuse que ce que la société veut nous faire voir. C'est pas parce qu’on vieillit qu'on va se laisser manager, on veut avoir la main sur notre vie, etre maitre à bord.»

> "Chacun chez soi, à coté des autres"*

Certains des occupants sont propriétaires, les autres louent pour 450 à 550 euros par mois en fonction de la taille du logement! Quatre logements sont toujours disponibles pour, comme le dit l'une des locataires « être chacun chez soi, mais à coté des autres » .

Écoutez aussi le témoignage de Marc, ancien travailleur social et béguin à Quimper avec son chien Border Collie !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess