Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La commission européenne valide une subvention de la France pour les hydroliennes du Raz-Blanchard dans la Manche

jeudi 28 juillet 2016 à 20:18 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Cotentin

Ce mercredi, la commission européenne a validé une subvention octroyée par l'Etat français dans le cadre de la ferme expérimentale d'hydrolienne du Raz-Blanchard. Au total, sept hydroliennes doivent être implantées au large de la côte ouest du Cotentin d'ici fin 2017.

C'est sur l'extension du port de Cherbourg que l'usine de pales d'hydroliennes de DCNS sera implantée.
C'est sur l'extension du port de Cherbourg que l'usine de pales d'hydroliennes de DCNS sera implantée. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Cherbourg-Octeville, France

Un pas de plus vers la ferme d'hydroliennes du Raz Blanchard, au large de la côte ouest du Cotentin. Ce mercredi, la commission européenne a autorisé l'Etat français a verser une subvention de 51.23 millions d'euros dans le cadre du projet de ferme d'hydroliennes qui doit voir le jour à la fin de l'année 2017.  Cette autorisation se base sur deux arguments : tout d'abord, la France respecte les consignes de l'UE concernant les aides d'Etat ; ensuite, cette subvention entre dans les objectifs énergétiques et climatiques définis.

La France va donc pouvoir verser cette subventions par deux moyens, soit des subventions directes, soit en remboursant des frais engagés sur le projet si la technologie tient ses promesses. Par contre, aucun détail pour l'instant sur les destinataires de cette aide ou une éventuelle répartition. Une décision qui devrait rassurer un peu plus les porteurs du projet Engie et Alstom mais aussi DCNS : le groupe installé à Cherbourg prévoit de s'agrandir avec ce projet et d'installer une usine de production de pale d'hydroliennes sur le port.

Avec la ferme de Paimpol - Bréhal (dans les Côtes d'Armor), celle du Raz-Blanchard est le deuxième projet soutenu par l'Etat en France.