Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La Compagnie vosgienne de la Chaussure, placée en redressement judiciaire pendant les congés des salariés

mardi 31 juillet 2018 à 13:13 Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Le tribunal de commerce de Nancy a placé, ce mardi, la Compagnie vosgienne de la Chaussure en redressement judiciaire. Les 130 salariés de l'entreprise de Champigneulles sont en congé actuellement.

Le redressement judiciaire de la CVC est prononcé avec une période d'observation de 6 mois
Le redressement judiciaire de la CVC est prononcé avec une période d'observation de 6 mois © Radio France - Isabelle Baudriller

Nancy, France

Ils sont en congé depuis bientôt une semaine. Les 130 salariés de la Compagnie vosgienne de la Chaussure (CVC) à Champigneulles, à une dizaine de kilomètres de Nancy, apprennent mardi 31 juillet que leur usine est placée en redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois

Décision prononcée par le tribunal de commerce de Nancy, à l'issue d'une courte audience du président du groupe Hanse Industriekapital (HIK) basé à Hambourg, propriétaire de l'entreprise de chaussures depuis un an et demi, et de deux représentants du personnel. La direction avait annoncé la cessation de paiement lors d'un comité d'entreprise le 24 juillet, à l'avant-veille de la fermeture estivale de l'usine.

La priorité, c'étaient les salaires et nous avons eu la garantie que les salaires de juillet seraient versés sous dix jours" - Francisco Rodrigues, délégué CGT de l'entreprise  

Isabelle Béthus et Francisco Rodrigues, délégués CGT de la Compagnie vosgienne de la chaussure - Radio France
Isabelle Béthus et Francisco Rodrigues, délégués CGT de la Compagnie vosgienne de la chaussure © Radio France - Isabelle Baudriller

Le groupe allemand a perdu plus de 5 millions d'euros l'année dernière et n'a pas réussi à se positionner sur le marché de la chaussure de luxe, comme il le promettait. "On voulait promouvoir le made in France auprès de la clientèle allemande. C'est triste que cela se termine comme ça", se cantonne à expliquer Marc Eberle, président de HIK. 

Repreneurs potentiels

Quatre candidats à la reprise de la Compagnie vosgienne de la Chaussure se seraient manifestés. "Une des meilleures solutions, c'est qu'ils reprennent tout le personnel ou la grande majorité du personnel. Pour nous, c'est le seul but", insiste Francisco Rodrigues. "On va essayer de motiver tout le personnel pour que l'éventuel repreneur prenne confiance", ajoute Isabelle Béthus, elle aussi déléguée CGT de la CVC. 

Les salariés de l'entreprise reprennent le travail le 20 août. La moyenne d'âge dans l'entreprise est de plus de 50 ans. "Des gens qui ont entre 30 et 35 ans d'ancienneté, qui ont fait toute leur carrière à la CVC", souligne Francisco Rodrigues. "S'il arrive quelque chose, ce sera un désastre." Des réunions avec l'administrateur judiciaire sont prévues début septembre.