Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La consommation de biscuits apéritifs explose, la société vendéenne Europe Snacks cherche des bras

-
Par , France Bleu Loire Océan

Confinement oblige, les Français ont du s'adapter et trinquent désormais virtuellement. Beaucoup grignotent également entre les repas. Résultat, la consommation de biscuits apéritifs explose. En Vendée, l'entreprise Europe Snacks manque même de main d'oeuvre pour faire face à la demande.

L'entreprise vendéenne Europe Snacks produit chaque année près de 20 000 tonnes de biscuits apéritifs.
L'entreprise vendéenne Europe Snacks produit chaque année près de 20 000 tonnes de biscuits apéritifs. - DR

Sur Skype, Zoom, WhatsApp ou autre Facetime, les Français n'ont jamais autant trinqué derrière leur écran. Et qui dit "petit verre" dit forcément biscuits apéritifs. Depuis le début du confinement, leur consommation explose. L'entreprise vendéenne spécialisée dans la fabrication de crackers, tuiles et autres mini-gâteaux a déjà fait les comptes. Elle a enregistré une hausse de 30% de la demande et cherche en urgence à recruter pour honorer toutes ses commandes.  

20% des commandes ne peuvent pas être honorées 

Dans les sites de production de Saint-Denis-la-Chevasse, en Vendée, et de la Séguinière, dans le Maine-et-Loire, la main d'oeuvre manque pour répondre à une demande en nette hausse, ces dernières semaines. L'entreprise s'est adaptée. "On a des personnes qui travaillaient sur des supports ou en bureaux et qui ont décidé de mettre entre parenthèses leur activité pour venir nous aider en usine, confie Pascal Duprat, le directeur général de l'entreprise qui emploie quelque 500 personnes. Il y a aussi des collaborateurs qui avaient récemment pris leur retraite et qui nous ont rappelé pour venir nous donner un coup de main."  Malgré ce jeu de Tetris, entre les employés contraints de garder leur(s) enfant(s) à domicile, ceux à risques et un carnet de commande qui affiche complet, l'entreprise manque de bras. 

Des conducteurs de machines de conditionnement, des conducteurs de lignes, des techniciens de maintenance, des pétrisseurs ... Aujourd'hui, Pascal Duprat cherche à recruter en urgence une centaine de personnes. "S'il y a des volontaires qui veulent nous rejoindre, ils sont les bienvenus", lâche le patron de l'entreprise qui produit chaque année entre 20 et 30 000 tonnes de biscuits apéritifs. 

L'entreprise vendéenne Europe Snack emploie près de 500 personnes en Pays de la Loire.
L'entreprise vendéenne Europe Snack emploie près de 500 personnes en Pays de la Loire. - DR

Des colis envoyés aux personnels soignants de Nantes et Cholet

Tout en accumulant les commandes, l'entreprise vendéenne a du s'adapter au plus vite pour assurer la sécurité de ses salariés. Température prise systématiquement, parcours modifiés pour que les équipes de jour et de nuit ne se croisent pas. "Ça a forcément pénalisé un peu notre activité, mais peu importe, poursuit Pascal Duprat. Notre priorité est d'assurer la santé de nos salariés."

Grâce aux publications dans les médias, l'entreprise espère recruter au plus vite pour augmenter sa capacité à livrer ses clients. "On attend juste ces bras supplémentaires car nos outils sont suffisamment calibrés pour pouvoir produire et faire face à la demande", promet le directeur général d'Europe Snacks. Le spécialiste des biscuits apéritifs, débordé depuis le début du confinement, a tout de même souhaité trouver du temps pour saluer le travail des soignants, sur tous les fronts depuis plus d'un mois. Il a fait livrer plusieurs palettes de biscuits apéritifs aux CHU de Nantes et Cholet "pour égayer le quotidien des soignants que l'on sait difficile actuellement", confie le dirigeant d'entreprise. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess